Join us on a literary world trip!
Add this book to bookshelf
Grey
Write a new comment Default profile 50px
Grey
Subscribe to read the full book or read the first pages for free!
All characters reduced
Edward Hopper - cover

Edward Hopper

Gerry Souter

Publisher: Parkstone International

  • 0
  • 0
  • 0

Summary

Edward Hopper exprime avec poésie la solitude de l’homme face à cet american way of life qui se développe dans les années 1920. S’inspirant du cinéma par les prises de vue ou les attitudes des personnages, ses peintures reflètent et dénoncent l’aliénation de la culture de masse. Avec ses toiles aux couleurs froides, peuplées de personnages anonymes, l’œuvre d’Hopper symbolise aussi le reflet de la Grande Dépression. A travers des reproductions variées (gravures, aquarelles, huiles sur toile), l’auteur, par une analyse tant artistique que thématique, nous apporte un éclairage nouveau sur l’univers énigmatique et torturé de ce peintre majeur.
Available since: 09/15/2015.
Print length: 371 pages.

Other books that might interest you

  • Jean-Auguste-Dominique Ingres - cover

    Jean-Auguste-Dominique Ingres

    Nathalia Brodskaya

    • 0
    • 0
    • 0
    Jean-Auguste-Dominique Ingres (Montauban, 1780 – Paris, 1867)
    Ingres sembla d'abord destiné à reprendre le flambeau de son maître David, dans l'art à la fois du portrait et de la peinture historique. Il gagna le Prix de Rome en 1801, où il ne se rendit
    que 6 ans plus tard à cause de la situation économique française. Mais Ingres s'émancipa très vite. Il n'avait que 25 ans lorsqu'il peignit les portraits de la famille Rivière. Ils révèlent un talent original et un goût pour la composition non dépourvu d'un certain maniérisme, mais celui-ci est plein de charme, et le raffinement des lignes ondulantes est aussi éloigné que possible du réalisme simple et légèrement brutal qui fait la force des portraits de David. Ses rivaux ne se laissèrent pas abuser : ils tournèrent en dérision son style archaïque et singulier en le surnommant «Le Gothique » ou «Le Chinois ». Cependant, durant le Salon de 1824 qui suivit son retour d'Italie, Ingres fut promu chef de file du style académique, par opposition au nouveau courant romantique mené par Delacroix. En 1834, il fut nommé directeur de l'Ecole française de Rome, où il demeura 7 ans. Puis, à peine rentré au pays, il fut à nouveau acclamé comme le maître des valeurs traditionnelles, et s'en alla finir ses jours dans sa ville natale du Sud de la France. La plus grande contradiction dans la carrière d'Ingres est son titre de
    gardien des règles et des préceptes classiques, alors qu'une certaine excentricité est bien perceptible dans les plus belles de ses oeuvres.
    Un cuistre, observant le dos de la Grande Odalisque et diverses exagérations de forme dans Le Bain turc, fit remarquer les indignes erreurs commises par le dessinateur. Mais ne sont-elles pas simplement le moyen par lequel un grand artiste, doté d'une sensibilité extrême, interprète sa passion pour le corps magnifique de la femme ? Lorsqu'il voulut réunir un grand nombre de personnages dans une oeuvre monumentale telle que L'Apothéose d'Homère, Ingres n'atteignit jamais l'aisance, la souplesse, la vie ni l'unité que nous admirons dans les magnifiques compositions de Delacroix. Il procède par accumulation et juxtaposition. Pourtant, il sait faire preuve d'une grande assurance, d'un goût original et d'une imagination fertile lorsqu'il s'agit de tableaux n'impliquant que deux ou trois personnages, et mieux encore dans ceux où il glorifie un corps féminin, debout ou allongé, qui fut l'enchantement et le doux tourment de toute sa vie.
    Show book
  • Diego Velázquez (1599-1660) - cover

    Diego Velázquez (1599-1660)

    Victoria Charles, Klaus H. Carl

    • 0
    • 0
    • 0
    Diego Rodriguez de Silva y Velázquez ne le 6 juin 1599 - le 6 août 1660), dit Diego Velázquez, ou Diego Vélasquez en français, est un peintre baroque considéré comme l'un des principaux représentants de la peinture espagnole et l'un des maîtres de la peinture universelle. Parmi ses œuvres les plus célèbres :Les Ménines, Les Fileuses. Le Musée du Prado possède une cinquantaine d’œuvres du peintre, ainsi qu a la Bibliothèque nationale d'Espagne), la Colección Thyssen-Bornemisza ou la Collection Villar-Mir.
    Show book
  • Fra Angelico - cover

    Fra Angelico

    Stephan Beissel

    • 0
    • 0
    • 0
    Fra Angelico (Fra Giovanni da Fiesole) (Vicchio di Mugello,1387 – Rome,1455)
    Isolé du monde par les murs d'un cloître, ce moine peintre, appartenant à l'ordre des dominicains, voua son existence à la peinture religieuse.
    On sait très peu de choses sur le début de sa vie, mis à part qu'il était né à Vicchio, dans la vaste et fertile vallée du Mugello, non loin de Florence, que son nom était Guido di Pietro, et qu'il passa sa jeunesse à Florence, sans doute dans une sorte de bottega (atelier), car, à vingt ans, il fut reconnu comme peintre.
    En 1418, Fra Angelico entra dans un couvent dominicain de Fiesole en compagnie de son frère. Ils furent accueillis par les
    moines et, après une année de noviciat, promus au rang de frères, Guido prenant le nom que lui connaîtra la postérité, Fra Giovanni da Fiesole ; en réalité, le surnom d' «Angelico » (l'ange) ou «Il Beato » (le bienheureux) lui fut attribué après sa mort. Dorénavant, il incarna l'exemple d'un homme possédant une double personnalité : c'était à la fois un peintre et un moine dévoué. Ses thèmes étaient toujours religieux et empreints d'une profonde piété. Pourtant, la dévotion du moine n'était pas plus grande que la concentration de l'artiste. Bien qu'il vécût reclus derrière les murs du monastère, il entretint  ontinuellement le contact avec les mouvements artistiques de son temps et évolua  onstamment en tant que peintre. Ses premiers travaux montrent qu'il s'était formé auprès des enlumineurs, héritiers de la tradition byzantine, et qu'il avait été marqué par la simplicité du sentiment religieux de Giotto. Egalement influencé par Lorenzo Monaco et l'école siennoise, il peignit sous le patronage de Côme de Médicis. Puis il découvrit le brillant groupe de sculpteurs et d'architectes qui enrichissaient Florence de leur génie. Ghiberti exécutait alors ses bronzes destinés à orner les portes du baptistère, Donatello, sa célèbre statue de Saint Georges et la ronde des enfants dansant autour de la
    galerie de l'orgue du dôme ; et Luca della Robbia, aussi, était à l'oeuvre élaborant sa frise d'enfants, chantant, dansant et jouant d'instruments. Par ailleurs, Masaccio avait révélé la dignité de la forme dans la peinture. Grâce à ces artistes, la beauté du corps humain, sa vie et son mouvement, se manifestaient aux yeux des Florentins et des autres cités. Quant à Fra Angelico, il se caractérise par son enthousiasme et le sentiment accrû de vie et de mouvement dont il sut parer ses personnages.
    Show book
  • Hieronymus Bosch - cover

    Hieronymus Bosch

    Virginia Pitts Rembert

    • 0
    • 0
    • 0
    Hieronymus Bosch (S’Hertogenbosch, 1450 – 1516)
    Né au milieu du XVe siècle, Jérôme Bosch fait l'expérience d'un monde pris dans les luttes religieuses, où les valeurs médiévales
    traditionnelles commencent à s'effondrer. Les travaux du peintre sont autant de visions de cette décrépitude morale de l'homme qui se détourne des enseignements du Christ. Autour de ces thèmes, Bosch compose des scènes d'où surgissent de nombreuses figures monstrueuses, difformes et effrayantes.
    Show book
  • William Blake - cover

    William Blake

    Osbert Burdett

    • 0
    • 0
    • 0
    Figure majeure du mouvement romantique, le britannique William Blake (1757-1827) fut à la fois peintre, dessinateur, graveur et poète. L’artiste s’attachant à illustrer lui-même son Œuvre littéraire, les textes de Blake se développent suivant les lignes de ses gravures et dessins hallucinés, et deviennent, dès lors, de véritables enluminures. Inspiré des thèmes bibliques et prophétiques (Proverbes de l’Enfer, L’Évangile éternel, Les Portes du Paradis, etc.), l’art de Blake mélange 
    subtilement la modernité de son époque et de la révolution romantique au classicisme des thèmes qu’il explore. Doté d’un imaginaire et d’une originalité sans égal, l’artiste joua de la diversité des médiums afin d’extérioriser, au mieux, les démons qui le hantaient et de plonger, ainsi, le spectateur ou le lecteur dans une profonde mélancolie. C’est toute la vie et l’art de cet artiste incontournable, qu’Osbert Burdett met en lumière au fil des pages de cette monographie.
    Show book
  • 1144 faits insolites intéressants ou amusants que vous devez connaître ! - Pour enrichir votre culture générale - cover

    1144 faits insolites...

    Scott Matthews

    • 0
    • 0
    • 0
    Saviez-vous qu'il pleut des diamants sur Uranus ? Saviez-vous que les moustiques ne se contentent pas de vous piquer et de sucer votre sang, ils urinent sur vous avant de s'envoler ? Saviez-vous que les têtes de Lego sont trouées pour que...... l'air passe au travers si un enfant en avale un ? 
    Grâce à ces 1144 faits insolites, vous allez en apprendre plus que ce que ne vous l'ont jamais appris tous vos professeurs de lycée réunis. Cet ouvrage est une mine d'informations fascinantes à ressortir à l'occasion de n'importe quelle conversation. Il ne vous arrivera jamais plus de ne pas savoir quoi dire, et vous aurez toujours l'anecdote brise-glace parfaite. 
    Vous allez en apprendre plus sur le monde dans lequel vous vivez, sur des sujets aussi variés que : 
    - Les sciences 
    - L'économie 
    - L'anatomie humaine 
    - L'espace 
    - Les espèces animales 
    - Et bien d'autres ! 
    Qu'attendez-vous ? Savoir, c'est pouvoir ! Avec ce livre, laissez-nous vous plonger dans un un univers de faits tout aussi intéressants que fascinants au sujet du monde qui nous entoure. Faites défiler vers le haut de la page et cliquez sur "Ajouter au panier" dès à présent !
    Show book