Subscribe and enjoy more than 800,000 books
Add this book to bookshelf
Grey 902feb64d8b6d481ab8ddda06fbebbba4c95dfa9b7936a7beeb197266cd8b846
Write a new comment Default profile 50px
Grey 902feb64d8b6d481ab8ddda06fbebbba4c95dfa9b7936a7beeb197266cd8b846
Spinner ae25b23ec1304e55286f349b58b08b50e88aad5748913a7eb729246ffefa31c9
Hokusai - cover

Hokusai

Edmond de Goncourt

Publisher: Parkstone International

  • 0
  • 21
  • 0

Summary

À travers ses peintures élégantes et ses estampes sur bois sublimes, Katsushika Hokusai (1760-1849) est devenu l’un des artistes japonais les plus reconnu au monde. D’un style simple, mettant en scène des courtisanes et des acteurs célèbres, Hokusai a transformé l’art ukiyo-e en un style élaboré dépeignant la beauté de la nature au travers des représentations de paysage et de faune. Son style et ses sujets ont évolué aussi souvent que son nom, mais le talent d’Hokusai en tant qu’artiste est resté le même, et son influence dans des mouvements postérieurs tel que l’Art Nouveau et l’impressionnisme est incontestable.

Other books that might interest you

  • Le Rococo - cover

    Le Rococo

    Victoria Charles, Klaus Carl

    • 0
    • 1
    • 0
    En associant le mot rocaille, référence aux formes alambiquées des coquillages, à l’italien baroco, les Français donnèrent naissance au terme de « rococo ». Apparu au début du XVIIIe siècle, il s’étendit rapidement à l’ensemble de l’Europe. Extravagant et aérien, le Rococo répondait parfaitement à la désinvolture de l’aristocratie d’alors. Dans bien des aspects, cet art s’apparenta à son prédécesseur baroque, ce qui lui valut parfois le qualificatif de Baroque tardif.
    Et, si des artistes tels Tiepolo, Boucher ou Reynolds portèrent le Rococo à son apogée, il fut souvent condamné pour sa superficialité. Dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, le Rococo entama son déclin. À la fin du siècle, face à l’avènement du Néoclassicisme, il fut plongé dans l’obscurité et il fallut attendre près d’un siècle pour que les historiens de l’art lui rendent, à nouveau, l’éclat de son âge d’or, que nous font redécouvrir ici Klaus H. Carl et Victoria Charles.
    Show book
  • Hokusai - cover

    Hokusai

    C.J. Holmes

    • 0
    • 9
    • 0
    Katsushika Hokusai est sans doute l’artiste japonais le plus connu en Occident, et ce, depuis le milieu du XIXe siècle. Reflet de l’expression artistique d’une civilisation isolée, les œuvres de Hokusai, qui furent parmi les premières en provenance du Japon à émerger en Europe, influencèrent particulièrement les peintres impressionnistes et post-impressionnistes, tels que Vincent van Gogh. Considéré de son vivant comme un maître de l’estampe Ukiyo-e, Hokusai fascine par la variété et l’étendue de son Œuvre. Son travail, de près de quatre-vingt-dix ans, est présenté ici dans toute son importance et 
    sa diversité.
    Show book
  • Fra Angelico - cover

    Fra Angelico

    Stephan Beissel

    • 0
    • 0
    • 0
    Fra Angelico (Fra Giovanni da Fiesole) (Vicchio di Mugello,1387 – Rome,1455)
    Isolé du monde par les murs d'un cloître, ce moine peintre, appartenant à l'ordre des dominicains, voua son existence à la peinture religieuse.
    On sait très peu de choses sur le début de sa vie, mis à part qu'il était né à Vicchio, dans la vaste et fertile vallée du Mugello, non loin de Florence, que son nom était Guido di Pietro, et qu'il passa sa jeunesse à Florence, sans doute dans une sorte de bottega (atelier), car, à vingt ans, il fut reconnu comme peintre.
    En 1418, Fra Angelico entra dans un couvent dominicain de Fiesole en compagnie de son frère. Ils furent accueillis par les
    moines et, après une année de noviciat, promus au rang de frères, Guido prenant le nom que lui connaîtra la postérité, Fra Giovanni da Fiesole ; en réalité, le surnom d' «Angelico » (l'ange) ou «Il Beato » (le bienheureux) lui fut attribué après sa mort. Dorénavant, il incarna l'exemple d'un homme possédant une double personnalité : c'était à la fois un peintre et un moine dévoué. Ses thèmes étaient toujours religieux et empreints d'une profonde piété. Pourtant, la dévotion du moine n'était pas plus grande que la concentration de l'artiste. Bien qu'il vécût reclus derrière les murs du monastère, il entretint  ontinuellement le contact avec les mouvements artistiques de son temps et évolua  onstamment en tant que peintre. Ses premiers travaux montrent qu'il s'était formé auprès des enlumineurs, héritiers de la tradition byzantine, et qu'il avait été marqué par la simplicité du sentiment religieux de Giotto. Egalement influencé par Lorenzo Monaco et l'école siennoise, il peignit sous le patronage de Côme de Médicis. Puis il découvrit le brillant groupe de sculpteurs et d'architectes qui enrichissaient Florence de leur génie. Ghiberti exécutait alors ses bronzes destinés à orner les portes du baptistère, Donatello, sa célèbre statue de Saint Georges et la ronde des enfants dansant autour de la
    galerie de l'orgue du dôme ; et Luca della Robbia, aussi, était à l'oeuvre élaborant sa frise d'enfants, chantant, dansant et jouant d'instruments. Par ailleurs, Masaccio avait révélé la dignité de la forme dans la peinture. Grâce à ces artistes, la beauté du corps humain, sa vie et son mouvement, se manifestaient aux yeux des Florentins et des autres cités. Quant à Fra Angelico, il se caractérise par son enthousiasme et le sentiment accrû de vie et de mouvement dont il sut parer ses personnages.
    Show book
  • Henry Ford L'automobile à portée de tous - L’ère de la mécanisation - cover

    Henry Ford L'automobile à portée...

    minutes 50, Véronique Van Driessche

    • 0
    • 0
    • 0
    Découvrez enfin tout ce qu’il faut savoir sur Henry Ford et ses inventions en moins d’une heure ! À une époque où posséder une voiture n’est à la portée que de quelques rares privilégiés, Henry Ford a un rêve : démocratiser l’automobile au point que chaque famille puisse en disposer d’une. Travailleur acharné et passionné par la mécanique, il perfectionne les modèles déjà existants et construit, en 1896, un quadricycle qui dispose d’un moteur à essence. Ce sont les prémices d’une longue carrière de constructeur automobile. Mais il reste encore à la rendre accessible à tout un chacun. Pour ce faire, il diminue le prix de vente notamment en rationalisant la production, mais aussi par la mise en place de la première chaîne de montage mobile. C’est une nouvelle ère qui s’ouvre !Ce livre vous permettra d’en savoir plus sur :   • La vie de Henry Ford   • Le contexte de l’époque   • La création de ses voitures    • Le fordisme   • Les répercussions de ses inventionsLe mot de l’éditeur :« Dans ce numéro de la collection « 50MINUTES Grandes Inventions », Véronique Van Driessche nous fait découvrir une partie de l’histoire de l’automobile. Animé d’un rêve fou, Henry Ford parvient à construire une voiture universelle à la portée de tous. Si, pour ce faire, le travail des ouvriers est rationalisé, cet ingénieux chef d’entreprise décide de doubler leur salaire et de réduire leur journée afin d’encourager ses effectifs. » Stéphanie DagrainÀ PROPOS DE LA SÉRIE 50MINUTES | Grandes InventionsLa série « Grandes Inventions » de la collection « 50MINUTES » présente plus de cinquante inventions qui ont bouleversé notre quotidien. Chaque livre a été pensé pour les lecteurs curieux qui veulent faire le tour d’un sujet précis, tout en allant à l’essentiel, et ce en moins d’une heure. Nos auteurs combinent les faits historiques, les analyses et les nouvelles perspectives pour rendre accessibles des siècles d’histoire. 
    Show book
  • Man Ray - cover

    Man Ray

    Patrick Bade

    • 0
    • 4
    • 0
    Man Ray naît en 1890 et meurt en 1976. De son vrai nom Emmanuel Radnitzky, il voit le jour à Philadelphie. Son nom reste attaché à sa photographie et son parcours parmi les artistes du mouvement Dada et les surréalistes. Il passa une grande partie de sa vie à Paris. Sa peinture laissa moins de traces dans les mémoires que cette photographie intitulée Le Violon d’Ingres, représentant Kiki de Montparnasse. Il réalisa également quelques films.
    Show book
  • Le Post-Impressionnisme - cover

    Le Post-Impressionnisme

    Nathalia Brodskaya

    • 0
    • 0
    • 0
    Si l’Impressionnisme marqua les premiers pas vers la peinture moderne en révolutionnant un milieu artistique étouffé par les conventions académiques, le Post-Impressionnisme, plus révolutionnaire encore, libéra totalement la couleur et lui ouvrit des horizons alors inconnus. Ancré dans son époque, s’appuyant sur les nouvelles études chromatiques de Chevreul, Georges Seurat transcrivit en pointillés la théorie des couleurs du chimiste.
    Dans sa touche épaisse, Van Gogh illustra le soleil du midi, tandis que Cézanne renonçait à la perspective. Riche de sa variété et de la singularité de ses artistes, le Post-Impressionnisme fut un passage obligé pour tous les grands noms de la peinture du XXe siècle, passage qu’emprunte ici, pour le plus grand plaisir du lecteur, Nathalia Brodskaïa.
    Show book