The perfect plan for booklovers!
Add this book to bookshelf
Grey
Write a new comment Default profile 50px
Grey
Subscribe to read the full book or read the first pages for free!
All characters reduced
Dialogue intérieur - cover

Dialogue intérieur

Fumu BIPE

Publisher: Editions Dedicaces

  • 0
  • 0
  • 0

Summary

Le présent recueil tient lieu d'un monologue. Celui-ci se distingue du dialogue par rapport au nombre d'interlocuteurs en scène et renvoie de ce fait à une sorte de méditation, à basse ou à haute voix. Méditer sur des faits qui peuplent notre cour intérieure ou s'interroger sur des réalités inhérentes à notre parcours, voilà, comme le souligne Fumu BIPE, un élan mature. Le dialogue rassemble et tonifie du fait de l'interaction entre deux ou plusieurs individus engagés dans un acte d'échange, de complémentarité mutuelle. Dans le dialogue, on y donne et on y reçoit. Ce monologue s'inspire du dialogue. À travers ce recueil, l'auteur Fumu BIPE rappelle que la réflexion, cette forme de méditation, se rapporte à soi-même et devient monologue. Il se fait interne. Le propos référé fait écho en nous, lequel vient à nous rassurer, nous susurrer et nous interpeller. Dès lors, notre illumination engage à la fois notre moi conscient et notre moi insoupçonné : c'est le dialogue intérieur, lequel n'indexe ni ne froisse mais rétablit ce qui est, et qui souvent agace. Sans voix ni loi mais avec foi. Le « dialogue intérieur » demeure une voie individuelle, uniquement par choix personnel ; notre poids. Ceci n'est ni de la folie, encore moins de la fantaisie. En nous prêtant au jeu, c'est à travers des mots, des sons qui portent que nous baignons. C'est aussi une façon magistrale de nous exercer, apprenant ainsi à tourner notre langue sept fois avant de nous lancer.

Other books that might interest you

  • Alcools Le Bestiaire Poèmes choisis - cover

    Alcools Le Bestiaire Poèmes choisis

    Guillaume Apollinaire

    • 0
    • 0
    • 0
    Initialement appelé Eau de vie par Apollinaire, le projet d’Alcools est une anthologie retraçant son itinéraire poétique depuis 1888. Apollinaire y rassemble des poèmes anciens, aux accents symbolistes, mystérieux et faussement archaïques, des poèmes rhénans, des poèmes du renouveau écrits entre 1907 et 1911 et publiés dans diverses revues et des poèmes plus récents, encore inédits. Agencé selon un principe thématique et poétique plutôt que chronologique, dépourvu de toute ponctuation et orné d’un frontispice de Picasso, ce recueil connaît vite le succès. Les mots rares, les détails insolites, les ruptures de ton et de rythme charment le lecteur comme un puissant sortilège... et l’amènent à redécouvrir et à apprécier Le Bestiaire paru en 1911 et passé alors relativement inaperçu. En un accord parfait avec la langue, le comédien Bernard Métraux interprète magistralement les plus beaux poèmes d’Apollinaire. En bonus, un document d'archive rare et émouvant : une lecture du Pont Mirabeau par Apollinaire lui-même (1913).
    Show book
  • AMEN ou L'Enfant et La Bête - cover

    AMEN ou L'Enfant et La Bête

    Angel R. Almagro

    • 1
    • 6
    • 1
    Dans une œuvre poétique, le lecteur peut trouver comment un auteur emploie des moyens stylistiques pour parvenir à donner esthétiquement un message en quelques lignes. Or, ce message pourrait apporter des traits mystiques à l’insu du poète. Outre de l’esthétique, il y a aussi de la mysticité dans l'œuvre littéraire, notamment dans la trilogie AMEN, AMEN I et AMEN II. Cette mysticité, laquelle inclue aussi le pouvoir de la prophétie implicite dans le poème Ville Jaunie que l'auteur a écrit à la fin du XXème siècle est latente, est un trait de l’œuvre « L’Enfant et la Bête ». La comédie « L’Enfant et la Bête » est le poème fondamental du premier livre AMEN, qui comprend aussi les poèmes Miséricorde, Les Trésors Cubains, Les Villes Fanées et d’autres. Cette comédie illustre la triste mésaventure d'un homme châtié à vivre comme un gorille. L'enfant prodige savait qu’il s'agissait d'un homme qui souffrait proscrit dans une cage loin des siens, qu’il avait, hélas, méprisés. Il n’y a que trois personnages dans l’épisode: l’enfant, la bête et la belle inconnue. On s’y familiarise avec des éléments de la culture afro-cubaine Yoruba, qui fait partie indissoluble de l’idiosyncrasie cubaine. Et cette culture provenant de l’Afrique notamment nigérienne lors l’établissement de l’esclavage dans l’Amérique insulaire et faisant syncrétisme avec la culture ibérique, y compris la religion catholique, influence la pensée et la conduite des cubains noirs, blancs et mulâtres, dans le milieu socioculturel cubain. C’est justement cette culture Yoruba qui fait que le racisme ne soit pas un conflit social à Cuba. Cette assimilation socioculturelle est aussi implicite dans la comédie « L'Enfant et la Bête » par la Pierre de Yemaya, talisman de la chance. La prosodie de la comédie « L'Enfant et la Bête » n’a pas la rigidité qu’on trouve parfois dans les écrits en vers, par son argument et sa fantaisie qui permettent que le conflit aboutisse d’une façon cohérente et graduelle à une prise de conscience désirée, parallèlement avec la rupture du maléfice punissant un homme à agir comme une bête dans son calvaire, malgré un cours passage d’érotisme qui vient adoucir son chagrin.
    Show book
  • Un caprice - cover

    Un caprice

    Alfred de Musset

    • 0
    • 0
    • 0
    Pièce en un acte écrite en 1837. Après un an de mariage, Mathilde, épouse aimante et passionnée d'Henri de Chavigny, apprend l'inconstance de son mari. Paris aux alentours de 1840. Délaissée par son mari après un an de mariage, Mathilde de Chavigny, jeune femme douce et sensible, tente de reconquérir son mari en lui confectionnant une petite bourse rouge. Alors qu'elle s'apprête à la lui offrir, elle obtient la preuve des infidélités de Chavigny qui lui montre un bourse de couleur bleue qu'une autre lui a donnée. Désabusée, Mathilde confie son chagrin à son amie Madame de Léry, femme vive, spirituelle et cynique. Forte de son expérience des hommes, celle-ci va alors entreprendre de donner une leçon à ce mari volage... Interprètes : La troupe de la Comédie française
    Show book
  • Bible (LSG 1910) 22: Le cantique des cantiques - cover

    Bible (LSG 1910) 22: Le cantique...

    Louis Segond Bible

    • 0
    • 0
    • 0
    Ce vingt-deuxième livre de la Bible, traduite par Louis Segond, au XIXe siècle et publiée au début du siècle suivant se compose d'un dialogue entre la plus belle des femmes et son bien-aimé.  
    «Mets-moi comme un sceau sur ton coeur, Comme un sceau sur ton bras ; Car l'amour est fort comme la mort, La jalousie est inflexible comme le séjour des morts ; Ses ardeurs sont des ardeurs de feu, Une flamme de l'Éternel. Les grandes eaux ne peuvent éteindre l'amour, Et les fleuves ne le submergeraient pas ; Quand un homme offrirait tous les biens de sa maison contre l'amour, Il ne s'attirerait que le mépris. » (Introduction de Ezwa)
    Show book
  • Poésies lues par Jean-Marc Tennberg - cover

    Poésies lues par Jean-Marc Tennberg

    Multiple Authors

    • 0
    • 0
    • 0
    A la santé, Apollinaire ; Ballade des pendus, Villon ; Chanson du petit hypertrophique, Laforgue ; Complainte de l’oubli des morts, Laforgue ; Complainte du roi Renaud, chanson populaire ; Conseils à une Parisienne, Musset ; J’ai cueilli ce brin de bruyère, Apollinaire ; Je suis venu calme orphelin, Verlaine ; Jeanne était au pain sec, Hugo ; La ballade de Florentin Prunier, Duhamel ; La femme adultère, Lorca ; La grasse matinée, Prévert ; La jeune fille et le vieux cochon, Allais ; La jeune veuve, La Fontaine ; La mort du dauphin, Daudet ; La ronde autour du monde, Fort ; La tirade des nez, Rostand ; L’amour et la folie, La Fontaine ; Le bal des pendus, Rimbaud ; Le Bonheur, Fort ; Le chat, la belette et le petit lapin, La Fontaine ; Le ciel est par-dessus le toit, la Fontaine ; Le doigt de Dieu, Fourest ; Le menteur, Cocteau ; Les baleines, Fort ; Les vagabonds, Tennberg ; Littérature, Tennberg ; Métamorphose, Gaillard ; Plus loin que les gares le soir, Verhaeren ; Premier rendez-vous au square Monge, Fort
    Show book
  • Textes pour un poème poèmes pour un texte - cover

    Textes pour un poème poèmes pour...

    Andrée Chedid

    • 0
    • 0
    • 0
    « Ces pages, lues à deux voix, sont tirées de Textes pour un poème (1949-1970) et de Poèmes pour un texte (1970-1991). Les deux livres présentent un choix, à travers quarante années de poésie. Les titres qui s’inversent voudraient refléter – comme dans un miroir – la même image, suggérer une même démarche. […] Les guets-apens de l’événement et du temps, qui tentent d’enserrer chacun entre les parois de l’âge, des frontières, du milieu social devraient être très vite balayés par les souffles de la poésie. […] La poésie n’est pas refus ou survol de la vie ; plutôt une manière de la féconder, de rendre compte de ses largesses. Elle témoigne aussi d’une soif qui nous hante, d’une interrogation qui nous garde en haleine.Chaque poème achevé devrait apparaître comme un caillou dans la forêt insondable de la vie ; comme un anneau dans la chaîne qui nous relie à tous les vivants.Le Je de la poésie est à tousLe Moi de la poésie est plusieursLe Tu de la poésie est au pluriel. » A.C.Textes pour un poème, Flammarion, 1950Poèmes pour un texte (1970-1991), Flammarion, 1991
    Show book