Join us on a literary world trip!
Add this book to bookshelf
Grey
Write a new comment Default profile 50px
Grey
Subscribe to read the full book or read the first pages for free!
All characters reduced
Michel-Ange - cover

Michel-Ange

Eugène Müntz

Publisher: Parkstone International

  • 0
  • 5
  • 0

Summary

Michel-Ange (Michelangelo Buonarroti) (Caprese, 1475 – Rome, 1564)
Michel-Ange, comme Léonard de Vinci, avait plusieurs cordes à son arc et était à la fois sculpteur, architecte, peintre et poète. Il porta à leur apothéose le mouvement musculaire et l'effort, équivalents plastiques de la passion, à ses yeux. Il façonna son dessin, le poussant jusqu'aux limites extrêmes des possibilités de son âme tourmentée. Il n'y a aucun paysage dans la peinture de Michel-Ange. Toutes les émotions, toutes les passions, toutes les pensées de l'humanité furent personnifiées dans les corps nus des hommes et des femmes. Il ne les conçut presque jamais dans l'immobilité ou le repos.
Michel-Ange devint peintre pour exprimer à travers un matériau plus malléable ce qui animait sa nature titanesque, ce que son imagination de sculpteur voyait, mais que la sculpture lui refusait. Ainsi cet admirable sculpteur devint le  réateur des décorations les plus lyriques et les plus épiques jamais vues dans l'histoire de la peinture : les fresques de la chapelle Sixtine au Vatican. La profusion des inventions disséminées sur cette vaste surface est merveilleuse. Ce sont en tout 343 personnages principaux qui sont représentés avec une variété d'expressions prodigieuse, plusieurs de taille colossale, à côté de figures plus secondaires introduites pour leur effet décoratif. Le créateur de ce vaste plan n'avait que trente-quatre ans lorsqu'il s'attela au projet.
Michel-Ange nous oblige à élargir notre conception du beau. Pour les Grecs, le critère était la beauté physique, mais Michel-Ange, sauf dans quelques exceptions, comme sa peinture d'Adam sur le plafond de la chapelle Sixtine, et ses sculptures de la Pietà, ne prêtait que peu d'attention à la beauté. Bien que maîtrisant parfaitement l'anatomie et les lois de la composition, il osait les ignorer toutes deux, si nécessaire, afin de suivre son idée : exagérer les muscles de ses personnages, et même les placer dans des positions inappropriées au corps humain. Dans son ultime fresque, celle du Jugement dernier sur le mur de l'autel de la chapelle, il laissa se déverser le torrent de son âme. Qu'étaient les règles en comparaison d'une souffrance intérieure qui devait s'épancher ? C'est à juste titre que les Italiens de son temps parlaient de la terribilità de son style. Michel-Ange fut le premier à donner à la forme humaine la possibilité d'exprimer toute une variété d'émotions psychiques. Dans ses mains, elle devint un instrument duquel il jouait, comme un musicien sur son orgue, en tirant des thèmes et des harmonies d'une diversité infinie. Ses personnages transportent notre imagination bien au-delà de la signification personnelle des noms qui leur sont attachés.
Available since: 12/22/2011.
Print length: 80 pages.

Other books that might interest you

  • L'histoire du tourisme - L’histoire d'un grand tour et ses nombreux détours - cover

    L'histoire du tourisme -...

    Anne-Marie Deraspe

    • 0
    • 0
    • 0
    Certes, de tout temps, les gens ont voyagé pour des motifs de conquêtes, de croisades, de pèlerinages ou autres. Toutefois, le concept de tourisme tel que nous le connaissons aujourd’hui fait référence au déplacement d’agrément, au dépaysement choisi, à l’évasion. Le tourisme d’évasion marque ses débuts vers 1750. C’est l’époque où, à partir de 21 ans, les jeunes aristocrates anglais entreprennent le Grand Tour. Ce tourisme est cependant réservé à une élite. Le tourisme de masse connaîtra son expansion après la Seconde Guerre mondiale avec l’avènement des congés payés. Peu à peu, chacun y trouvera sa place, d’autant que certains promoteurs vont flairer la bonne affaire dans l’exploitation du tourisme de masse sous les formes les plus diverses. On parle ainsi de tourisme atomique ou nucléaire, de tourisme de guerre, de tourisme des pierres tombales, de tourisme de bidonvilles et de bien d’autres formules inattendues.
    Show book
  • Pablo Picasso (1881-1973) - Volume 1 - cover

    Pablo Picasso (1881-1973) -...

    Victoria Charles, Anatoli Podoksik

    • 0
    • 0
    • 0
    Pablo Picasso (Málaga, 1881 – Mougins, 1973). Picasso naquit en Espagne et l’on dit même qu’il commença à dessiner avant de savoir parler. Enfant, il fut nstinctivement attiré par les instruments de l’artiste. Il pouvait passer des heures de joyeuse concentration à dessiner des spirales pourvues d’un sens qu’il était seul à connaître. Fuyant les jeux d’enfants, il traça ses premiers tableaux dans le sable. Cette manière précoce de s’exprimer contenait la promesse d’un rare talent. Nous nous devons de mentionner Málaga, car c’est là, le 25 Octobre 1881, que Pablo Ruiz Picasso naquit et qu’il passa les dix premières années de sa vie. Le père de Picasso était lui-même peintre et professeur à l’école des Beaux-Arts de la ville. Picasso apprit auprès de lui les rudiments de la peinture académique. Puis il poursuivit ses études à l’académie des Arts de Madrid mais n’obtint jamais son diplôme. Picasso, qui n’avait pas encore 18 ans, avait atteint le point culminant de sa rébellion, répudiant l’esthétique anémique de l’académisme et le prosaïsme du réalisme. Tout naturellement, il se joignit à ceux qui se qualifiaient de modernistes, c’est à dire, les artistes et les écrivains non-conformistes, ceux que Sabartés appelait « l’élite de la pensée catalane » et qui se retrouvaient au café des artistes Els Quatre Gats. Durant les années 1899 et 1900, les seuls sujets dignes d’être peints aux yeux de Picasso étaient ceux qui reflétaient la vérité ultime : le caractère éphémère de la vie humaine et l’inéluctabilité de la mort. Ses premières oeuvres, cataloguées sous le nom de « période bleue » (1901-1904), consistent en peintures exécutées dans des teintes bleues, inspirées par un voyage à travers l’Espagne et la mort de son ami Casagemas. Même si Picasso lui-même insistait fréquemment sur la nature intérieure et subjective de la période bleue, sa genèse et, en particulier, ce monochromatisme bleu, furent des années durant, expliqués comme les résultats de diverses influences esthétiques. Entre 1905 et 1907, Picasso entra dans une nouvelle phase, appelée la « période rose » caractérisée par un style plus enjoué, dominé par l’orange et le rose. A Gosal, au cours de l’été 1906, le nu féminin prit une importance considérable pour Picasso – une nudité dépersonnalisée, aborigène, simple, comme le concept de « femme »...
    Show book
  • Marc Chagall - cover

    Marc Chagall

    Mikhaïl Guerman

    • 0
    • 0
    • 0
    La vie et l'œuvre de Chagall bénéficient d'une renommée internationale, faisant de lui un peintre reconnu. Tout au long de sa vie, cet artiste juif a imprégné ses toiles de passion et de poésie. Il a laissé des témoignages de sa touche personnelle à travers le monde, de la Metropolitan Opera House de New York, à l'Opéra Garnier de Paris.
    Show book
  • Le Mouvement Arts & Crafts - cover

    Le Mouvement Arts & Crafts

    Oscar Lovell Triggs

    • 0
    • 0
    • 0
    « N’ayez rien dans vos maisons que vous ne considérez pas utile ou croyez être beau. »
    Cette citation de William Morris pourrait résumer à elle seule les Arts & Crafts, mouvement unique qui, en Angleterre, provoqua une véritable réforme des arts appliqués. Fondés par John Ruskin, puis véritablement mis en œuvre par William Morris, les Arts & Crafts véhiculèrent des idées révolutionnaires dans l’Angleterre victorienne. Au milieu de l’ère industrielle « sans âme » qui standardisait les objets, les Arts & Crafts proposèrent de remettre l’esthétique au sein de la production. L’artisanat et le design devinrent ainsi le cœur de cette idéologie nouvelle. Influençant de nombreux domaines à travers le monde, les tendances Arts & Crafts se traduisirent essentiellement dans le design, l’architecture ou la peinture.
    Show book
  • Pablo Picasso - Les Chefs-d’œuvre - Volume 2 - cover

    Pablo Picasso - Les...

    Victoria Charles, Anatoli Podoksik

    • 0
    • 0
    • 0
    Dans le premier volume, il est traite des jeunes années de Picasso, dans le second, Picasso et Apres la Guerre 1939-1945. Pablo Picasso naît le 25 octobre 1881 à Malaga, en Espagne et meurt en 1973. Il est l’auteur d’une très vaste production qui touche, la sculpture, les poteries, le dessin et bien sur la peinture. Dès la fin des hostilités, Picasso devient un fervent soutien du Parti Communiste, et dessinera se fameuse Colombe de la paix, tout en exposant dans toutes les grands musées du monde dont le M.O.M.A. Picasso reste un des plus grands artistes du 20 siècles. Ses toiles atteignent des sommes colossales lors des ventes, en particulier, Le 11 mai 2015, Les Femmes d’Alger, toile peinte en 1955, vendu 179,36 millions de dollars, devient la toile la plus chère du monde, avant d’être dépassé par un tableau de Leonard de Vinci.
    Show book
  • Icônes - cover

    Icônes

    Nikodim Pavlovich Kondakov

    • 0
    • 0
    • 0
    « L'iconographie chrétienne, et surtout la représentation du Christ, se base dans la doctrine de l'Incarnation. Tout comme le théologien s'exprime par la pensée, l'iconographe, à travers son art, exprime la vérité vivante, la révélation appartenant à l'Église dans la forme des traditions. Bien plus qu'aucune autre image sacrée, l'icône du Christ « non élaborée par la main de l'homme » exprime le principe dogmatique de l'iconographie. » (Père Daniel Rousseau).
    Cet ouvrage analyse l'évolution des thématiques abordées par les peintres au début de la période byzantine, à travers la Principauté de Kiev jusqu'à sa conclusion sous l'Empire russe.
    Indépendamment des techniques et des matériaux utilisés comme le bois, l'or, la tempera ou des anciens canons de l'iconographie, la représentation de la sainteté révèle une nouvelle expression de l'humanité dans chaque ère de l'Histoire.
    Show book