Join us on a literary world trip!
Add this book to bookshelf
Grey
Write a new comment Default profile 50px
Grey
Subscribe to read the full book or read the first pages for free!
All characters reduced
Salvador Dalí - cover

Salvador Dalí

Victoria Charles

Publisher: Parkstone International

  • 0
  • 0
  • 0

Summary

« À travers la forêt vierge des énigmes, Dalí, lui, est parti à la conquête du monde de la peinture et, mieux que de l’or, il nous en a ramené, pour les offrir à notre mémoire, non seulement des horizons nouveaux, mais quelqu’un : Salvador Dalí. » Julien Green

Salvador Dalí était un peintre surréaliste. Il est né et mort à Figueras en Catalogne (Espagne). À sept ans, il peint son premier tableau. En 1918, après un bac obtenu facilement, Dalí entre à l'École des beaux-arts de San Fernando, à Madrid. Il se lie d'amitié avec Federico García Lorca et Luis Buñuel. En 1926, il fait un premier voyage à Paris où il rencontre Pablo Picasso. Trois ans plus tard, il retourne dans la capitale française, en compagnie de Buñuel, pour le tournage d'Un Chien andalou. C'est la rencontre décisive avec les surréalistes : Louis Aragon, André Breton, Paul Éluard, Tristan Tzara... et sa femme, Gala.

En 1932, Dalí participe à la première exposition surréaliste aux États-Unis et obtient un succès triomphal. Aux récits de rêves et à l'écriture automatique des surréalistes, Dalí ajoute l'objet irrationnel à fonctionnement symbolique. Cependant, à l'issue d'une réunion mémorable, il se fait exclure du mouvement par André Breton qui lui reproche ses actes contre-révolutionnaires.

De 1939 à 1948, il s'exile à New York et ses toiles témoignent de ses découvertes du nouveau continent. En mai 1983, il peint son dernier tableau, La Queue d'aronde. Il meurt le 23 janvier 1989 d'une défaillance cardiaque. Par testament, il légua l'ensemble de ses biens et de son œuvre à l'État espagnol.
Available since: 12/09/2019.
Print length: 160 pages.

Other books that might interest you

  • Les Trésors perdus de l'art persan - cover

    Les Trésors perdus de l'art persan

    Vladimir Lukonin, Anatoly Ivanov

    • 0
    • 0
    • 0
    Certains des trésors de l’art perse ont été conservés au
    musée de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg, et dans d’autres
    institutions culturelles de Moscou ou des anciennes
    républiques de l’Union soviétique. Pour la plupart, ils sont
    aujourd’hui disparus mais reproduits ici pour la première
    fois sous la forme de planches de couleurs.
    Depuis trois millénaires, cet art a conservé une unité
    certaine. Malgré les bouleversements politiques et religieux,
    il se caractérise par son raffinement, qu’il ait été produit
    par de simples artisans ou par des artistes de cour, en
    matière d’architecture, sculptures, fresques, miniatures,
    porcelaines, tissus ou même tapis.
    Show book
  • L'art du XXe siècle - cover

    L'art du XXe siècle

    Dorothea Eimert

    • 0
    • 1
    • 0
    Les bouleversements au cours du XXe siècle dans l'histoire mondiale vont provoquer une incroyable métamorphose de l'art occidental. Une création artistique foisonnante et révolutionnaire va se répandre dans un monde dorénavant sans frontières. Elle laisse libre cours à une extraordinaire prolifération des courants artistiques, du fauvisme au Pop Art. Cet ouvrage présente des illustrations des exemples les plus marquants de cette période, accompagnées d'essais rédigés par des critiques et des historiens de l'art. En tant que fenêtre ouvrant sur la psychologie des grands artistes modernes, L’Art du XXe siècle est le livre indispensable à tout amateur d'art contemporain.
    Show book
  • Bonnard et les Nabis - cover

    Bonnard et les Nabis

    Albert Kostenevitch

    • 0
    • 0
    • 0
    Pierre Bonnard était le chef d’un groupe de peintres post-impressionnistes. Ils se nommèrent eux-mêmes les Nabis, du mot hébreux signifiant ‘prophète’. Bonnard, Vuillard, Roussel, Denis, les plus illustres des Nabis, ont révolutionné l’esprit des techniques décoratives durant l’une des époques les plus riches de la peinture française. Influencés par Odilon Redon, Puvis de Chavannes, l’imagerie populaire ou les estampes japonaises, ces post-impressionnistes furent avant tout un groupe d’amis fréquentat les mêmes milieux culturels. L’individualisme croissant de leurs créations ébranla souvent l’unité du groupe. Bien que liés par une même philosophie, leurs oeuvres divergeaient nettement. Cet ouvrage permet de les comparer et de les mettre en perspective les unes avec les autres.
    Les oeuvres présentées dans cet ouvrage offrent une palette d’expressions merveilleusement poétiques : candide chez Bonnard, ornementale et mystérieuse chez Vuillard, doucement rêveuse chez Denis, âpre jusqu’à l’amertume chez Valloton, l’auteur nous fait partager la vie intime des artistes jusqu’à la source profonde de leurs dons créatifs. Bonnard et de nabis do
    Show book
  • Les Roses - cover

    Les Roses

    Pierre-Joseph Redouté, Claude...

    • 0
    • 0
    • 0
    Agathe royale, duchesse d'Orléans, églantine de la reine Elisabeth, ou rosier blanc royal, la rose, reine des fleurs, fascine, étonne et ennivre. Dessinées par Pierre-Joseph Redouté, ces fleurs délicates sont des modèles admirables de grâce et de fragilité, qui élèvent le dessin botanique à la hauteur d'œuvre d'art inestimable.
    Show book
  • Éloge de la main - cover

    Éloge de la main

    Victoria Charles, Henri Focilon

    • 0
    • 0
    • 0
    Parler d’art, c’est évoquer entre les lignes la main du créateur qui produit l’œuvre. C’est conférer au geste l’importance de la pensée et explorer leur lieu de rencontre sur la toile ou dans la pierre. Avec ce texte, Henri Focillon livre l’un des plus beaux éloges de la main et du talent des artistes, évoquant Hokusai, Cézanne ou encore Rodin. Que peuvent bien avoir en commun des artistes comme Rembrandt, David, Gauguin ou Hokusai ? La virtuosité de la main, nous répond Henri Focillon. Derrière les œuvres, le spectateur oublie souvent qu’il y a d’abord une main et des doigts qui guident le pinceau, la plume ou la pointe d’argent. Le texte de Focillon rappelle l’importance de ce membre dans lequel le talent de l’artiste est contenu. À travers ses lignes, il octroie à la main la place qu’elle mérite et érige le geste en monument artistique.
    Show book
  • L’art grec - cover

    L’art grec

    Élie Faure, Klaus H. Carl

    • 0
    • 0
    • 0
    L’art grecque qu’on situe traditionnellement entre le Xe et le Ier siècle av. J.C., est naturaliste - tout symbolisme lui est étranger. Et si dans son désir d’absolu réalisable, il fait la nature plus belle, c’est dans le sens étroit qu’elle lui a enseigné. Il ne transpose pas, il ne stylise pas, il ne schématise pas, il ne résume même pas. Il exprime avec perfection. Il pousse la splendeur physique de la vie, et rien que physique, jusqu’à l’extrémité des indications formelles que la vie lui a révélées. Il dit tout, comme on ne saura jamais mieux, ni sans doute aussi bien le dire, mais ne suggère à peu près rien. C’est ce qui le fait incomparable et arrêté. Il est anthropomorphiste, à coup sûr, puisqu’il ne voit rien au-delà de la forme humaine conduite au point le plus rigoureux d’adaptation à sa fonction et d’harmonie. En limitant à la représentation de l’objet, perfectionné par une étude attentive, l’expression qu’il donne du monde, il s’intérdit de rechercher en l’homme même les moyens d’élargir le monde et d’en spiritualiser infiniment et inépuisablement les aspects. L’art grec a profondément influencé l’art du monde occidental.
    Show book