Do you dare to read without limits?
Add this book to bookshelf
Grey
Write a new comment Default profile 50px
Grey
Read online the first chapters of this book!
All characters reduced
La Peinture hollandaise - cover

La Peinture hollandaise

Victoria Charles

Publisher: Parkstone International

  • 0
  • 0
  • 0

Summary

Le caractère unique de la peinture de paysage hollandaise, avec ses cours d’eau et son abondance de couleurs, ne se retrouve pas seulement dans les représentations de la nature mais aussi dans de fameux portraits et représentations de scènes de la société de cette époque. Ce livre rassemble les temps forts de la peinture hollandaise, compilant les plus célèbres artistes du XVe au XIXe siècle, notamment Bosch, Rembrandt, Rubens, ou Van Eyck. Trois détails caractéristiques de chaque œuvre sont mis en lumière à travers la mise en page innovante de ce livre, qui souligne l’amour des détails si symptomatique de l’art hollandais.

Other books that might interest you

  • Le Réalisme américain - cover

    Le Réalisme américain

    Gerry Souter

    • 0
    • 0
    • 0
    La richesse du réalisme américain est de n’être ni un mouvement, ni une école, mais plutôt de répondre à toute une nuance d’interprétations, sans règle ni loi préétablies. Le lieu, l’objet ou la personne que l’artiste représente peut, en effet, le rattacher à une certaine catégorie bien définie, le peintre devenant, dès lors, régionaliste, portraitiste, peintre de genre ou même « portraitiste régionaliste » s’il représente des natifs du Grand Ouest américain.
    Dans toute cette diversité, il est une multitude de nuances et de subtilités qui font que le concept du « réalisme américain » reste au carrefour de tous ces styles. Ce qui demeure, ce n’est pas tant un mouvement mais des artistes, uniques, dont la différence consiste à façonner la richesse de la scène artistique américaine. Le résultat de leurs efforts, de leurs quêtes ne serait-il pas, au demeurant, issu du prisme de leur individualité, de leurs influences, de leur culture et de leur éducation ? Si aucun lien précis n’unit, en apparence, les larges aquarelles de Winslow Homer, les détails obsédants d’Andrew Wyeth et la lumière mélancolique et glacée d’Edward Hopper des années 1950- 1960, ils reflètent tous ce qu’est en réalité cette tradition américaine à laquelle chacun d’entre eux appartient.
    Kaléidoscope de ces cent dernières années, cet ouvrage analyse l’évolution des premiers peintres influencés par la Vieille Europe jusqu’à l’effervescence des grands artistes contemporains, et témoigne de son incroyable influence sur l’art américain de ces dernières années.
    Show book
  • William Morris - cover

    William Morris

    Arthur Clutton-Brock

    • 0
    • 0
    • 0
    William Morris (1834-1896), par son éclectisme, fut l’une des personnalités emblématiques du XIXe siècle. Peintre, architecte, poète et ingénieur, maniant avec autant de talent la plume que le pinceau, il bouleversa la société victorienne en refusant les standards instaurés par l’industrie conquérante. Son engagement dans la rédaction du manifeste socialiste fut la suite naturelle de cette révolution qu’il incarna dans l’habitat, les formes et les couleurs. Précurseur des designers du XXe siècle, il fut le co-fondateur, avec John Ruskin, du mouvement des Arts and Crafts. En homme libre, William Morris ouvrit les chemins qui conduisirent à l’Art nouveau et, plus tard, au Bauhaus. Cet ouvrage décrypte les rapports étroits entre idéaux et création, entre évolution et révolution, en s’appuyant sur l’essentiel de son Œuvre écrit et visuel.
    Show book
  • Musique & Eros - cover

    Musique & Eros

    Hans-Jürgen Döpp

    • 0
    • 0
    • 0
    La musique n’est pas seulement un plaisir pour l’oreille,
    c’est aussi l’écho des battements du coeur, du souffle et du
    désir. Le professeur Döpp revisite la musique comme étant
    au croisement de la danse, de l’amour et du sexe. De la
    partition jusqu’aux pas de danse, en passant par les
    instruments, la musique est l’expression de nos désirs les
    plus profonds et de nos passions les plus déchaînées. Ce
    texte revisite l’histoire de la musique et de l’art à travers les
    danses des premiers hommes, la danse du ventre, jusqu’à la
    pop et la musique électronique. Musique & Eros nous
    emmène en voyage à travers le temps pour découvrir l’interaction de la musique et de l’érotisme.
    Show book
  • Apocalypse - cover

    Apocalypse

    Camille Flammarion

    • 0
    • 0
    • 0
    Si le texte évangélique de l’Apocalypse est une des thématiques les plus représentées en histoire de l’art, ce n’est pas tant pour faire allégeance au texte sacré que pour sa représentation : celle de l’humanité en tant que telle. Véritable mise à nu (selon l’étymologie grecque), l’Apocalypse ouvre au peintre les portes d’un miroir psychologique infini. Et de poser la véritable question de sens, intrinsèque à toute condition humaine, celle de l’existence. C’est pourquoi des églises romanes jusqu’aux artistes contemporains tels que Bacon ou Cattelan, non sans oublier les Expressionnistes, ce livre revisite l’esthétique de la souffrance à travers les plus beaux chefs-d’oeuvre.
    Show book
  • Botticelli - cover

    Botticelli

    Victoria Charles, Emile Gebhart

    • 0
    • 0
    • 0
    Sandro Botticelli (Alessandro di Mariano Filipepi) (Florence, 1445 – 1510)
    Botticelli était le fils d'un citoyen jouissant d'une situation confortable, et avait été «instruit dans toutes les choses que les enfants doivent habituellement savoir avant de choisir une vocation ». Mais il refusa de consacrer son attention à la lecture, l'écriture et le calcul, poursuit Vasari, de sorte que son père, désespérant de le voir un jour à l'école, le plaça en apprentissage auprès de l'orfèvre Botticello, d'où le nom qui est passé à la postérité. Mais Sandro, jeune garçon à l'air entêté, doté de grands yeux calmes et scrutateurs et d'une tignasse blonde – il s'est représenté lui-même sur le côté gauche de L'Adoration des Mages – voulait bien devenir peintre, et il fut donc placé auprès du moine carmélite Fra Filippo Lippi.
    Comme de nombreux artistes de son temps, satisfait de la joie que lui procurait la peinture, il se tourna vers l'étude de la beauté et du caractère de l'homme, plutôt que vers les thèmes religieux. Ainsi, Sandro fit des progrès rapides, aimant son professeur et, plus tard, le fils de celui-ci, Filippino Lippi, auquel il apprit à peindre. Mais le réalisme du maître le toucha à peine, car Sandro était un rêveur et un poète.
    Botticelli n'est pas un peintre de faits, mais d'idées ; ses tableaux ne sont pas tant des représentations d'objets que des agencements de motifs et de formes. Ses couleurs ne sont pas riches et proches de la vie, mais subordonnées à la forme, et elles sont souvent des nuances plus que de vraies couleurs. En réalité, il s'intéresse aux possibilités abstraites de son art, et ses personnages n'occupent pas de place bien définie dans l'espace : ils n'attirent pas notre oeil par leur volume, mais suggèrent plutôt un motif ornemental plat. De même, les lignes qui entourent les personnages sont choisies pour leur fonction première, décorative.
    On a dit que Botticelli, «bien qu'étant un piètre anatomiste, était l'un des plus grands dessinateurs de la Renaissance ». Comme exemple d'anatomie erronée, nous pouvons citer la manière improbable dont la tête de la Madone est reliée à son cou, ou encore toutes les articulations approximatives et les membres difformes que l'on trouve dans les tableaux de Botticelli. Pourtant, son talent de dessinateur fut reconnu, car il donna à la «ligne » non seulement une beauté intrinsèque, mais également un sens. Autrement dit, en langage mathématique, il réduisit le mouvement de la figure à la somme de ses facteurs élémentaires, à ses plus simples formes d'expression. Il combina ensuite ces diverses formes
    en une figure qui, à travers ses lignes rythmiques et harmoniques, projette sur notre imagination les sentiments poétiques qui animaient l'artiste lui-même. Ce pouvoir de faire compter chaque ligne, à la fois par son sens et par sa beauté, distingue les grands maîtres du dessin de la grande majorité des artistes, utilisant la ligne avant tout comme un outil nécessaire à la représentation des objets concrets.
    Show book
  • Dessins érotiques - cover

    Dessins érotiques

    Victoria Charles

    • 0
    • 0
    • 0
    De Michel-Ange à Rubens, de Degas à Picasso, l’érotisme a toujours attiré les grands maîtres de l’art, qui créèrent des œuvres parmi les plus captivantes. Malgré et peut-être même à cause de cette attirance, les œuvres d’art érotiques ont provoqué des controverses dès qu’elles ont existé, devant se défendre face aux accusations de pornographie. Ce livre guide les lecteurs des premières représentations de scènes érotiques datant des XVIe et XVIIe siècles aux incontournables symboles contemporains, tels que les esquisses du carnet de dessin de Picasso, qui indiquent une grande variété de styles et de techniques.
    Show book