"There is more treasure in books than in all the pirates' loot on Treasure Island." - Walt Disney
Add this book to bookshelf
Grey
Write a new comment Default profile 50px
Grey
Subscribe to read the full book or read the first pages for free!
All characters reduced
1000 Portraits de génie - cover

1000 Portraits de génie

Victoria Charles, Klaus Carl

Publisher: Parkstone International

  • 0
  • 0
  • 0

Summary

Si le portrait devait, avant tout, être la représentation fidèle de son modèle, selon des canons strictement définis, cette galerie de 1000 portraits montre au contraire, combien ce genre fut bousculé au fil de l’histoire et s’avère être beaucoup plus complexe qu’une simple imitation de la réalité. Par-delà la dextérité de l’artiste, l’art du portrait se doit de dépasser l’imitation, aussi juste et précise soit-elle, pour traduire, sans trahir, tant l’intention de son commanditaire que celle de l’artiste. Ainsi, ces témoins silencieux, soigneusement sélectionnés dans ces pages, révèlent, au-delà des visages officiels ou anonymes, une psychologie plus qu’une identité, une allégorie, une propagande politique ou religieuse, ou incarnent, avec justesse, les moeurs de leurs époques. Par son nombre impressionnant de chefs-d’oeuvre, de biographies, de commentaires d’oeuvres, cet ouvrage confronte les différents portraits, exposant dès lors au lecteur, et à tout amateur d’art, le reflet de l’évolution de notre société, mais surtout les bouleversements d’un genre qui, pendant près de trente siècles de peintures, façonna l’histoire de l’art.

Other books that might interest you

  • Le Virus Informatique (3e hors-série HS3) - Best of - cover

    Le Virus Informatique (3e...

    Olivier Aichelbaum

    • 0
    • 1
    • 0
    Investigation sur les nouvelles technologies : informatique, jeux vidéo, téléphonie, vie privée, etc. Et de l'humour !
     
    Voici les meilleurs articles des 25 premiers numéros du magazine Le Virus Informatique. Exceptionnellement, nous vous partageons ce numéro gratuitement. Mais, sans subvention ni publicité dans ses pages, le magazine ne peut vivre que grâce au soutien de ses lecteurs et lectrices.
     
    Si ce numéro vous plait, découvrez aussi les numéros plus récents !
     
    Bonne lecture !
    Show book
  • Nature Morte - cover

    Nature Morte

    Victoria Charles

    • 0
    • 0
    • 0
    Cézanne vécut grâce à une tasse de thé, ou plutôt c’est dans une tasse de thé qu’il réalisa qu’il y avait quelque chose de vivant. Il sut élever la représentation d’une nature morte à un tel niveau qu’elle n’en était plus inanimée. Vassily Kandinsky disait à propos de l’artiste français : « Il peignait ces choses comme des êtres humains parce qu’il était doté de la capacité à deviner la vie intérieure de celles-ci ». En plus de Cézanne, ce livre se consacre aux natures mortes peintes par d’autres grands artistes tels que Van Gogh, Matisse, Chardin, et Picasso.
    Show book
  • O'Keeffe - cover

    O'Keeffe

    Janet Souter

    • 0
    • 0
    • 0
    Georgia O’Keeffe (Sun Prarie, Wisconsin, 1887 – Santa Fe, 1986)
    En 1905, Georgia O’Keeffe suivit des cours à l’ Art Institute de Chicago et débuta sérieusement sa carrière artistique. Elle s’installa ensuite à New York et s’inscrivit à l’Art Students League School.
    Georgia adorait les cours de nature morte dispensés par le fringant William Merritt Chase, un des professeurs qui l’influencèrent durant cette période. Elle fréquenta la galerie 291 et y rencontra son futur mari, le photographe, Alfred Stieglitz. Durant l’été 1912, elle suivit des cours à l’université de Virginie auprès d’Alon Bement qui recourait à une méthode révolutionnaire pour enseigner l’art, imaginée par Arthur Wesley Dow. Les élèves ne copiaient pas mécaniquement la nature, mais se voyaient enseigner les principes du dessin basé sur les formes géométriques. Ils s’exerçaient à diviser un carré, dessiner au coeur d’un cercle ou encore placer un rectangle autour d’un dessin, puis organiser la composition en l’agençant par l’ajout ou l’élimination d’éléments. Georgia trouva que cette méthode conférait une structure à l’art et l’aidait à comprendre les bases de l’abstraction. Au début de l’année 1925, Stieglitz exposa les artistes encouragés à l’époque du 291. C’est au cours de cette exposition que les peintures géantes de fleurs de Georgia O’Keeffe, destinées à faire prendre conscience de la nature, furent présentées pour la première fois. Les critiques acclamèrent cette nouvelle manière de voir. Elle détestait cependant les connotations sexuelles que les gens associaient à ses toiles, en particulier à ce moment des années 1920 où les théories freudiennes commençaient à ressembler à ce que nous appellerions aujourd’hui de la «psychologie de bazar ».
    L’héritage que Georgia laisse derrière elle est une vision unique qui traduit la complexité de la nature en formes simples. Elle nous enseigne qu’il y a de la poésie dans la nature et de la beauté dans la géométrie.
    Show book
  • Gauguin - cover

    Gauguin

    Jp. A. Calosse

    • 0
    • 0
    • 0
    Paul Gauguin (Paris, 1848 – Atuona, Iles Marquises 1903)
    Paul Gauguin fut tout d'abord marin puis agent de change émérite à Paris. En 1874, il commença à peindre pendant les week-ends, tel un peintre du dimanche. Neuf ans plus tard, après un crack boursier, il sentit qu'il pourrait faire vivre sa famille en peignant et il démissionna. Sur les pas de Cézanne, Gauguin peignit des natures mortes dès le début de sa carrière artistique. Il posséda même une nature morte de Cézanne, que l'on peut observer derrière le personnage principal de son Portrait de Marie Lagadu. En 1891, Gauguin quitte la France pour Tahiti où il resta jusqu'en 1893. Son séjour à Tahiti fut déterminant pour sa vie et sa carrière future. Après un retour en France, il repart à Tahiti en 1895 et y restera le restant de sa vie. Là, Gauguin découvrit l'art primitif, avec ses formes planes et ses couleurs violentes, celles de la nature à l'état sauvage. Avec une fidélité absolue, il les reproduisit sur sa toile. Toutes ses peintures sont le reflet d'un style caractérisé par la simplifications radicales du dessin, les couleurs brillantes, pures et lumineuses, une composition ornementale et une platitude délibérée des plans – le style qu'il appelait lui-même «symbolisme synthétique ».
    Show book
  • Pascin - cover

    Pascin

    Alexandre Dupouy

    • 0
    • 0
    • 0
    Encore aujourd’hui considéré comme un bad boy, Pascin était un artiste brillant qui vécut dans l’ombre de contemporains tels que Picasso, Modigliani et tant d’autres. Spécialiste du corps féminin, ses toiles sont aussi tourmentées que l’était son style de vie composé de fêtes et de sorties. L’artiste, scandaleux pour le caractère érotique de ses œuvres, exposa dans de nombreux salons notamment à Berlin, Paris et New York.
    Show book
  • La Peinture française - cover

    La Peinture française

    Victoria Charles

    • 0
    • 0
    • 0
    Avant le XVIIe siècle, l’école française n’occupait qu’une modeste place dans la peinture européenne. C’est seulement à partir de cette date que les peintres anonymes cédèrent la place à toute une pléiade de noms devenus célèbres : Nicolas Poussin, Georges de la Tour, Claude Le Lorrain, les frères Le Nain...Aux XVIIIe et XIXe siècles, la peinture française est à son apogée. Les musées du monde entier conservent aujourd’hui les toiles de Watteau, David, Ingres, Delacroix, Rousseau, Monet, Renoir. Cet ouvrage offre à l’amateur d’art, pour chaque genre, (natures mortes, portraits, paysages...) une étude complète et illustrée sur l’évolution de la peinture française pendant cinq siècles.
    Show book