Join us on a literary world trip!
Add this book to bookshelf
Grey
Write a new comment Default profile 50px
Grey
Subscribe to read the full book or read the first pages for free!
All characters reduced
Marc Chagall et œuvres d'art - cover

Marc Chagall et œuvres d'art

Sylvie Forrestier

Publisher: Parkstone International

  • 0
  • 0
  • 0

Summary

Marc Chagall (Vitebsk, 1887 – Saint-Paul-de-Vence, 1985)
Chagall est né dans une famille juive de stricte obédience pour laquelle l’interdit de représentation de la figure humaine avait valeur de dogme. Après un échec à l’examen d’entrée à l’école des Arts et Métiers du baron Stieglitz, Chagall intègre plus tard celle fondée par la Société impériale d’encouragement des Beaux-Arts dirigée par Nicolas Roerich.
En 1910, il s’installe à Paris qui sera son «second Vitebsk ». Chagall retrouve à la Ruche de nombreux compatriotes attirés, eux aussi, par le prestige de Paris. Lipchitz, Zadkine, Archipenko, Soutine qui maintiendront, autour du jeune peintre, le parfum de sa terre natale. Les auteurs des premières études sur Chagall relevaient déjà que Paris avait influencé sa manière picturale, avait apporté une nervosité frêle et une netteté aux lignes qui répondent avec assurance et justesse à la couleur et pour beaucoup, la commandent. L’observateur le plus attentif, le plus passionné, se révèle parfois incapable de distinguer le Chagall «de Paris » du Chagall «de Vitebsk ».
L’artiste n’est pas contradictoire ni «dédoublé », mais il demeurait constamment ouverts, regardant en lui et autour de lui, considérant le monde environnant, les idées de son époque, les souvenirs du passé. Chagall est doué d’une sorte «d’immunité stylistique », il s’enrichit sans rien détruire de sa propre structure. Il s’enthousiasme, apprend en toute ingénuité, se défait de la maladresse juvénile, mais sans perdre son «authenticité ». Parfois, c’est comme s’il regardait le monde à travers le prisme magique de l’école de Paris.
Alors il engage un jeu tout en finesse et en sérieux avec les découvertes du tournant du siècle, alors l’adolescent se considère, ironique et songeur, dans un miroir où s’unissent tout naturellement les acquis picturaux de Cézanne, la spiritualisation fragile de Modigliani, les rythmes complexes des plans qui rappellent les expériences des premiers cubistes (Autoportrait devant le chevalet, 1914).
Cependant, au-delà des analyses qui, aujourd’hui, éclairent les sources judéo-russes du peintre, les filiations formelles héritées ou empruntées, mais toujours sublimées, une part de mystère demeure dans l’art de Chagall. Ce mystère tient peut-être à la nature même de cet art qui puise dans le souvenir.
Available since: 07/01/2011.
Print length: 61 pages.

Other books that might interest you

  • Pourquoi les méduses ne vieillissent pas - et autres secrets de longévité de la nature - cover

    Pourquoi les méduses ne...

    Nicklas Brendborg

    • 0
    • 0
    • 0
    La nature regorge de superpouvoirs en matière de longévité. Saviez-vous qu’il existe un requin âgé de 390 ans, ce qui le rend plus vieux que les États-Unis ? Connaissiez-vous cette espèce de méduse capable, lorsqu’elle est menacée, de rajeunir, avant de recommencer à vieillir ?  Mêlant exploration scientifique et histoires extraordinaires, Nicklas Brendborg nous emmène à la découverte de cycles de vie si longs qu’ils semblent dépasser la réalité. D’une expérimentation réussie de modification de l’ADN humain aux cellules millénaires des séquoias, en passant par de prometteuses perspectives face au cancer et à la maladie d’Alzheimer, cet ouvrage nous révèle les fascinants secrets de santé et de longévité de la nature dont nous pouvons tous nous inspirer.TABLE DES MATIÈRES  IntroductionLa fontaine de Jouvence  Première partie - Les merveilles de la natureChapitre 1 – Longévité : le livre des recordsChapitre 2 – Soleil, cocotiers et longue vieChapitre 3 – La surestimation des gènesChapitre 4 – Inconvénients de l’immortalité  Deuxième partie - Les découvertes de la scienceChapitre 5 – Ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts...Chapitre 6 – De l’importance de la tailleChapitre 7 – Les secrets de l’île de PâquesChapitre 8 – Un pour tous 1Chapitre 9 – Mitochondries et énergieChapitre 10 – Au pays de l’immortalitéChapitre 11 – Comment se débarrasser des cellules zombiesChapitre 12 – Remonter l’horloge biologiqueChapitre 13 – Bon sang ne saurait mentir !Chapitre 14 – La guerre des microbesChapitre 15 – Caché au grand jourChapitre 16 – Longévité et fil dentaireChapitre 17 – Rajeunissement immunitaire  Troisième partie - Les bons conseilsChapitre 18 – Des volontaires pour la disette ?Chapitre 19 – Faire du neuf avec du vieuxChapitre 20 – Nutrition « culte du cargo »Chapitre 21 – Nourrir... la réflexionChapitre 22 – Des moines du Moyen Âge à la science moderneChapitre 23 – Mesurer, c’est assurerChapitre 24 – Victoire de l’esprit sur la matière  EpilogueRemerciements
    Show book
  • Marcher une philosophie - cover

    Marcher une philosophie

    Frédéric Gros

    • 0
    • 0
    • 0
    La marche à pied connaît de plus en plus d'adeptes qui en recueillent les bienfaits : apaisement, communion avec la nature, plénitude... Nous sommes très nombreux à bénéficier de ces dons. Marcher ne nécessite ni apprentissage, ni technique, ni matériel, ni argent. Il faut juste un corps, de l'espace et du temps.Mais la marche est aussi un acte philosophique et une expérience spirituelle. Allant du vagabondage au pèlerinage, de l'errance au parcours initiatique, de la nature à la civilisation, l'auteur puise dans la littérature, l'histoire et la philosophie : Rimbaud et la tentation de la fuite, Gandhi et la politique de résistance, sans oublier Kant et ses marches quotidiennes à Königsberg.Et si l'on ne pensait bien qu'avec les pieds ? Que veut dire Nietzsche lorsqu'il écrit que « les orteils se dressent pour écouter » ? C'est ce que l'on cherche ici à comprendre.À la fois traité philosophique et définition d'un art de marcher, ce livre en réjouira beaucoup, qui ne se savaient pas penseurs en semelles.Une lecture sensible et incarnée qui donne envie de partir en promenade toutes affaires cessantes.
    Show book
  • Une autre fin du monde est possible - Vivre l'effondrement (et pas seulement y survivre) - cover

    Une autre fin du monde est...

    Pablo Servigne, Raphael Stevens,...

    • 0
    • 0
    • 0
    La situation critique dans laquelle se trouve la planète n'est plus à démontrer. Des effondrements sont déjà en cours tandis que d'autres s'amorcent, faisant grandir la possibilité d'un emballement global qui signifierait la fin du monde tel que nous le connaissons. Le choix de notre génération est cornélien : soit nous attendons de subir de plein fouet la violence des cataclysmes à venir, soit, pour en éviter certains, nous prenons un virage si serré qu'il déclencherait notre propre fin-du monde-industriel.L'horizon se trouve désormais au-delà : imaginer la suite, tout en se préparant à vivre des années de désorganisation et d'incertitude. En toute honnêteté, qui est prêt à cela ? Peut-on simplement se contenter de vouloir survivre ? Comment se projeter audelà, voir plus grand, et trouver des manières de vivre ces effondrements ?Dans ce nouvel opus, après Comment tout peut s'effondrer, les auteurs montrent qu'un changement de cap ouvrant vers de nouveaux horizons passe nécessairement par un cheminement intérieur et par une remise en question radicale de notre vision du monde. Trois scientifiques spécialistes des questions de collapsologie nous offrent une véritable philosophie humaniste, au service d’un futur plein de possibles et d’espoir.
    Show book
  • Hans Holbein - cover

    Hans Holbein

    Klaus Carl

    • 0
    • 1
    • 0
    Hans Holbein le Jeune (Augsburg, 1497 – Londres, 1543)
    Le génie de Holbein s'épanouit très tôt. Sa ville natale d'Augsburg était alors à son zénith. Située sur le grand axe reliant l'Italie au nord de l'Europe, c'était la ville commerçante la plus riche d'Allemagne, une halte fréquente pour l'empereur Maximilien. Son père, Hans Holbein l'Ancien, était lui-même un peintre de mérite, et le prit dans son atelier. En 1515, à l'âge de dix-huit ans, Holbein s'installa à Bâle, le centre du savoir, dont la fierté reposait sur le fait que chaque maison recelait au moins un érudit. Envoyé à Londres avec une lettre d'introduction pour Sir Thomas More, le chancelier du roi, «Master Haunce », ainsi que l'appelaient les Anglais, arriva à peu près au moment du blocus de 1526. Holbein fut bien accueilli et s'installa, dès sa première visite, en Angleterre. Il peignit des portraits de nombreux hommes influents de l'époque, et réalisa des dessins pour un tableau de la famille de son bienfaiteur. Il devint bientôt le célèbre portraitiste de la Renaissance nordique au service des figures contemporaines. De façon tout à fait typique, son travail incluait d'étonnants détails comme des reflets naturels à travers le verre ou la trame enchevêtrée des élégantes tapisseries. En 1531, Holbein retourna en Angleterre. Mais là aussi, les choses avaient changé. En 1536, remarqué par Henry VIII, Holbein devient le peintre officiel de la cour, position qu'il conservera jusqu'à sa mort.
    Show book
  • Museo Vicente Huidobro Francés - cover

    Museo Vicente Huidobro Francés

    Sonusland

    • 0
    • 0
    • 0
    Audioguide to discover the Vicente Huidobro Museum in the city of Cartagena, Chile
    Show book
  • Les lapins ne mangent pas de carottes - cover

    Les lapins ne mangent pas de...

    Hugo Clément

    • 0
    • 0
    • 0
    « L’image que nous avons des animaux correspond rarement à la réalité. Les moutons ? Des suiveurs, sans aucune personnalité. Les porcs ? Ils sont sales. Les loups ? Méchants. Cette vision déformée peut nous conduire à négliger les animaux, à les mépriser, voire à justifier leur exploitation déraisonnée, qui se traduit par la violence et l’injustice.Il nous faut déconstruire les représentations et les pratiques que nous perpétuons de génération en génération, malgré nos connaissances scientifiques toujours plus grandes. C’est ce à quoi je souhaite contribuer avec ce livre : modifier notre manière de voir le monde qui nous entoure, apprendre à cohabiter avec les autres créatures, et prendre conscience que nous faisons aussi partie du règne animal.Ce voyage sera passionnant et renversera nombre d’idées reçues. Face à l’effondrement de la biodiversité et à la crise climatique, ouvrir les yeux sur l’ampleur des problèmes que pose le traitement infligé aux animaux est autant une question d’éthique qu’une question de survie. Pour eux comme pour nous, il y a urgence à changer de regard sur le vivant.  »
    Show book