What's better than reading? Reading withour limits :D
Add this book to bookshelf
Grey
Write a new comment Default profile 50px
Grey
Read online the first chapters of this book!
All characters reduced
1000 Scupltures de Génie - cover

1000 Scupltures de Génie

Patrick Bade, Joseph Manca, Sarah Costello

Publisher: Parkstone International

  • 0
  • 0
  • 0

Summary

De l’Antiquité jusqu’au xxe siècle, cette collection de sculptures offre une vision véritablement originale de l’art occidental. Sont représentées ici les oeuvres les plus sensuelles, les plus harmonieuses, jusqu’aux plus provocantes et minimalistes. La sculpture modèle le monde ainsi que notre concept de la beauté, créant sans cesse des silhouettes intemporelles. Ces chefs-d’oeuvre sont le miroir d’une époque, d’un artiste et de son public. À travers cette galerie de sculptures, nous visitons non seulement l’histoire de l’art, mais également l’Histoire. Avec de nombreuses références, des commentaires d’oeuvres et des biographies, l’ouvrage 1000  Sculptures de Génie permet au lecteur de redécouvrir le patrimoine occidental et constitue un guide idéal pour les étudiants et les amateurs d’art.

Other books that might interest you

  • Le caravage - cover

    Le caravage

    M.L. Patrizi, Félix Witting

    • 0
    • 0
    • 0
    Le Caravage (Michelangelo Merisi) (Caravaggio, 1571 – Porto Ercole, 1610)
    Après avoir séjourné à Milan durant son apprentissage, Michelangelo Merisi arriva à Rome en 1592. Là, il commença à peindre en faisant preuve de réalisme et de psychologie dans la représentation de ses modèles. Le Caravage était aussi versatile dans sa peinture que dans sa vie. Lorsqu'il répondait à de prestigieuses commandes de l'Eglise, son style dramatique et son réalisme étaient considérés comme inacceptables. Le clair-obscur existait bien avant que le Caravage n'arrive sur scène, mais ce fut lui qui établit définitivement cette technique, obscurcissant les ombres et rivant son sujet à la toile par un rayon de lumière aveuglant. Son influence fut immense, et se propagea d'abord grâce à ses disciples plus ou moins directs. Célèbre de son vivant, le Caravage exerça une immense influence sur l'art baroque. Les écoles génoise et napolitaine s'inspirèrent de son style, et le grand développement de la peinture espagnole au XVIIe siècle était en liaison directe avec ces écoles. Dans les générations ultérieures, les peintres les plus doués oscillèrent toujours entre la vision du Caravage et celle de Carracci.
    Show book
  • Un monde positif - À la rencontre des acteurs du changement - cover

    Un monde positif - À la...

    Pascale Sury, Jonathan Bradfer

    • 0
    • 0
    • 0
    Du Chili à la Papouasie-Nouvelle-Guinée et du Bhoutan à l’Australie, suivez deux reporters à la rencontre de personnes qui œuvrent, aux quatre coins du monde, pour un futur meilleur. 
     
    Pascale et Jonathan sont deux reporters partis faire le tour du monde avec la volonté de mettre en lumière ces hommes et ces femmes qui, aux quatre coins de la planète, œuvrent pour un avenir meilleur. Ils se sont allégés de tout, ont condensé leurs vies dans deux sacs à dos de 15 kilos et pris la route d’une vie nomade. Lâcher prise, prendre du recul sur les vies trépidantes, hyper-consommatrices, ultra-connectées, prendre de la distance pour mieux questionner notre mode de vie et revenir aux valeurs essentielles. Du Chili à la Papouasie-Nouvelle-Guinée, du Bhoutan à l’Australie, en passant par le Groenland, le désert d’Oman, les steppes de Sibérie, les ruelles du Bangladesh, à travers l’Équateur, la Tasmanie, la Namibie… Pendant un an, le couple s’est laissé inspirer par ces peuples éloignés avec la volonté de partager des modes de vie venus d’ailleurs, des paysages à couper le souffle et, avant tout, les valeurs véhiculées par ceux qui n’ont pas attendu que le monde change pour changer le monde. Un monde positif s’est écrit au fil de la route et des rencontres. 
     
    Découvrez le reportage d'un duo parti à la rencontre de peuples éloignés qui ont en commun des valeurs solides et la volonté de changer le monde à leur échelle. 
     
    EXTRAIT 
     
    Ensuite, nous avons été témoins de l’harmonie que certains peuples ont développée avec leur environnement naturel. Un lien émouvant qui achève de nous convaincre des forces tranquilles de la nature, son effet apaisant sur les petits hommes que nous sommes, mais aussi et surtout sa fragilité. Si, pour certains chez nous, la nature n’est que le décor de nos vies, pour d’autres communautés éloignées, la nature est une alliée essentielle à la survie. Que mangeraient les petites communautés du Groenland sans la chasse et la pêche ? Comment feraient les Papouans-Néo-Guinéens installés dans la forêt ou au bord de la mer si leur nature tropicale devenait moins luxuriante ? Comment survivraient les villageois de la forêt amazonienne et du fleuve Amazone si leur Pachamama (la Terre-Mère) devenait moins généreuse ? Que deviendraient les familles éthiopiennes dans la région très aride du Tigré si leur climat devenait encore plus chaud et sec ? 
    Après avoir vu tant de splendeurs, nous voulons être des ambassadeurs de la beauté de notre planète mais aussi de sa fragilité, des ambassadeurs de la bonté humaine, de l’élan positif dont nous sommes tous capables. Nous avons énormément à apprendre de l’autre et la force du voyage, c’est qu’il nous confronte tous les jours à nos limites, dans ces cultures que nous ne connaissons pas. Il nous rappelle, comme Socrate, « je sais que je ne sais rien », cette petite phrase qui aiguise l’humilité et bat en brèche les discours tout faits, simplistes et autoritaires. Le voyage, c’est la plus belle des écoles de vie ! À tout âge, qu’on soit grand scientifique ou jeune écolier, nous avons encore tout à apprendre, à découvrir et la bonne nouvelle, c’est que l’on est tous à des degrés divers dans le même cas. 
     
    À PROPOS DE L'AUTEUR 
     
    Pascale Sury, photographe et reporter du monde positif, a baroudé dans plus de 70 pays sur cinq continents. Avec son appareil photo à l’épaule et un regard bienveillant, Pascale est à la recherche d’émotions, de réflexions et de sens. Jonathan Bradfer, journaliste à la RTBF pendant 17 ans, est désormais reporter-voyageur. Après des années sur la vague de l’actualité, Jonathan veut pratiquer le journalisme de solutions.
    Show book
  • Les Trésors perdus de l'art persan - cover

    Les Trésors perdus de l'art persan

    Vladimir Lukonin, Anatoly Ivanov

    • 0
    • 0
    • 0
    Certains des trésors de l’art perse ont été conservés au
    musée de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg, et dans d’autres
    institutions culturelles de Moscou ou des anciennes
    républiques de l’Union soviétique. Pour la plupart, ils sont
    aujourd’hui disparus mais reproduits ici pour la première
    fois sous la forme de planches de couleurs.
    Depuis trois millénaires, cet art a conservé une unité
    certaine. Malgré les bouleversements politiques et religieux,
    il se caractérise par son raffinement, qu’il ait été produit
    par de simples artisans ou par des artistes de cour, en
    matière d’architecture, sculptures, fresques, miniatures,
    porcelaines, tissus ou même tapis.
    Show book
  • Rembrandt - Peintre graveur et dessinateur - Volume II - cover

    Rembrandt - Peintre graveur et...

    Émile Michel

    • 0
    • 0
    • 0
    Aucun autre artistene représente l'âge d'or hollandais comme Rembrandt. Avec ses peintures à l'huile réalistes, ses gravures détaillées et ses dessins exquis, il est la figure de proue d'une génération entière. Composée de 300 illustrations accompagnées de légendes détaillées, cette collection propose une analyse de l’ensemble des œuvres d’un artiste ou bien d’un mouvement de l’histoire de l’art. Célèbre aussi bien de son vivant qu’après sa mort, Rembrandt est l’un des plus grands maîtres du XVIIe siècle. Ses portraits ne constituent pas uniquement une plongée dans l’époque du peintre, ils présentent avant tout une aventure humaine ; sous chaque touche de peinture semble s’éveiller la personnalité du modèle. Ils ne sont aussi que la partie immergée de l’iceberg Rembrandt, qui a réalisé plus de 400 peintures, 350 gravures et 2000 dessins et une centaine d’autoportraitspermettant de suivre son parcours personnel, tant physique qu'émotionnel.Dans toute son Œuvre, l’influence du réalisme flamand est aussi puissante que celle du caravagisme italien. Ce savant mélange, Rembrandt l’applique à tous ses tableaux, conférant aux sujets bibliques tout autant qu’aux thèmes quotidiens une puissance émotionnelle et intimiste sans pareil.
    Show book
  • Gay Art - cover

    Gay Art

    James Smalls

    • 1
    • 0
    • 0
    Ce livre n’est pas un panégyrique surl’homosexualité. C’est une étude scientifique menée par James Smalls, professeur d’histoire de l’art.
    Spécialiste de l’art du XIXe siècle européen, il s’intéresse particulièrement à la représentation de l’homosexualité dans l’art pictural et la photographie. En effet, cet ouvrage analyse l’acte de création et permet d’appréhender, sans aucune complaisance, l’apport de l’homosexualité dans l’évolution de la perception des émotions. À une époque où les tabous sont tombés, cette démonstration conduit à une relecture et une nouvelle compréhension des chefs-d’œuvre de notre civilisation.
    Show book
  • Klimt - cover

    Klimt

    Patrick Bade

    • 1
    • 3
    • 0
    Gustav Klimt (Baumgarten, 1862 – Vienne, 1918) «Faire un autoportrait ne m'intéresse pas. Les sujets de peinture qui m'intéressent ? Les autres et en particulier les femmes… » Aucune référence au monde extérieur ne vient contrarier le charme des allégories, portraits, paysages et autres personnages que l'artiste peint. Des couleurs et des motifs d'inspiration orientale (Klimt a été très influencé par le Japon, l'ancienne Egypte et la Ravenne byzantine), un espace bidimentionnel dépourvu de profondeur et une qualité souvent stylisée de l'image, autant d'éléments utilisés par le peintre pour créer une oeuvre séduisante, où le corps de la femme s'expose dans toute sa volupté. A 14 ans, il obtient une bourse d'Etat pour entrer à la Kunstgewerbeschule (l'Ecole viennoise des Arts et Métiers). Très vite, ses talents de peintre et de dessinateur s'affirment. Ses toutes remières oeuvres lui valent un succès inhabituellement précoce. Sa première grande initiative date de 1879 : il crée cette année-là la Künstlerkompagnie (la compagnie des artistes) avec son frère Ernst, et Franz Matsch. A Vienne, la fin du XIXe siècle est une période d'effervescence architecturale. L'empereur François- Joseph décide, en 1857, de détruire les remparts entourant le coeur médiéval de la ville. Le Ring, financé par l'argent du contribuable, est alors construit : de magnifiques résidences y côtoient de superbes parcs. Ces changements profitent à Klimt et à ses associés, leur fournissant de multiples occasions de faire montre de leur talent. En 1897, Klimt, accompagné de quelques amis proches, quitte la très conservatrice Künstlerhausgenossenschaft (Société coopérative des artistes autrichiens) ; il fonde le mouvement Sécession et en prend la présidence. La reconnaissance est immédiate. Au-dessus du porche d'entrée de l'édifice, conçu par José Maria Olbrich est inscrite la devise du mouvement : «A chaque âge son art, à l'art sa liberté. » A partir de 1897, Klimt passa pratiquement tous ses étés sur l'Attersee, en compagnie de la famille Flöge. Durant ces périodes de paix et de tranquillité, il eut l'occasion de peindre de nombreux paysages qui constituent un quart de son oeuvre complète. Klimt exécute des croquis préparatoires à la plus grande partie de ses réalisations. Parfois, il exécute plus de cent études pour un seul tableau. Le caractère exceptionnel de l'oeuvre de Klimt tient peut-être à l'absence de prédécesseurs et de réels disciples. Il admirait Rodin et Whistler sans les copier servilement. En retour, il fut admiré par les peintres viennois de la jeune génération, tels Egon Schiele et Oskar Kokoschka.
    Show book