"There is more treasure in books than in all the pirates' loot on Treasure Island." - Walt Disney
Add this book to bookshelf
Grey
Write a new comment Default profile 50px
Grey
Subscribe to read the full book or read the first pages for free!
All characters reduced
Lueur dans la tourmente - Récit d'un survivant de l'holocauste - cover

Lueur dans la tourmente - Récit d'un survivant de l'holocauste

Max Liebster

Publisher: Editions Schortgen SARL

  • 0
  • 0
  • 0

Summary

Lueur dans la Tourmente raconte le périple terrifiant du jeune Juif Max Liebster à travers cinq camps de concentration différents, dont le plus tristement célèbre, Auschwitz. C’est le récit dramatique d’une survie et, plus encore, une histoire d’espoir et de courage moral.

Cette autobiographie déchirante plonge le lecteur dans la noirceur de l’Holocauste, noirceur dont l’esprit humain ne pouvait triompher. Mais le témoignage de survivants comme Max Liebster montre qu’il est non seulement possible, mais essentiel, de résister au Mal et au désespoir dans un monde toujours tenté par l’extermination de masse et le génocide.

Other books that might interest you

  • La Grande Dame Mary Wollstonecraft - cover

    La Grande Dame Mary Wollstonecraft

    Avneet Kumar Singla

    • 0
    • 0
    • 0
    Mary Wollstonecraft Shelley (30 août 1797-1 février 1851) était un écrivain anglais, qui a écrit le roman gothique Frankenstein; ou le Prométhée moderne (1818), considéré comme un exemple précoce de la science-fiction. Elle a également édité et promu les uvres de son mari, le poète romantique et philosophe Percy Bysshe Shelley. Son père était le philosophe politique William Godwin et sa mère était la philosophe et militante féministe Mary Wollstonecraft.La mère de Shelley est décédée moins d'un mois après la naissance. Elle a été élevée par son père, qui lui a offert une éducation riche, bien qu'informelle, et l'a encouragée à adhérer à ses propres théories politiques anarchistes. Quand elle avait quatre ans, son père a épousé une voisine, Mary Jane Clairmont, avec qui Shelley avait une relation troublée.En 1814, Shelley a commencé une histoire d'amour avec L'un des partisans politiques de son père, Percy Bysshe Shelley, qui était déjà marié. Avec sa demi-soeur Claire Clairmont, elle et Percy ont voyagé en France et ont voyagé à travers l'Europe. Après son retour en Angleterre, Shelley était enceinte de L'enfant de Percy. Pendant les deux années suivantes, elle et Percy ont dû faire face à l'exclusion, à une dette constante et à la mort de leur fille née prématurément. Ils se marièrent à la fin de 1816 après le suicide de la première femme de Percy Shelley, Harriet.En 1816, le couple et leur demi-soeur ont passé un été avec Lord Byron et John William Polidori près de Genève, en Suisse, où Shelley a conçu l'idée de son roman Frankenstein. Les Shelley quittèrent la Grande-Bretagne en 1818 pour l'Italie, où leurs deuxième et troisième enfants moururent avant que Shelley ne donne naissance à son dernier et unique enfant survivant, Percy Florence Shelley. En 1822, son mari s'est noyé lorsque son voilier a coulé lors d'une tempête près de Viareggio. Un an plus tard, Shelley retourne en Angleterre et se consacre à l'éducation de son fils et à une carrière d'auteur professionnel. La dernière décennie de sa vie a été marquée par la maladie, probablement causé par la tumeur au cerveau qui l'a tuée à l'âge de 53 ans.Jusqu'aux années 1970, Shelley était surtout connue pour ses efforts pour publier les uvres de son mari et pour son roman Frankenstein, qui est encore largement lu et a inspiré de nombreuses adaptations théâtrales et cinématographiques. La bourse la plus récente a donné un aperçu plus complet des réalisations de Shelley. Les scientifiques ont montré un intérêt croissant pour son travail littéraire, en particulier ses romans, y compris les romans historiques Valperga (1823) et Perkin Warbeck (1830), le roman apocalyptique The last man (1826), et ses deux derniers romans, Lodore (1835) et Falkner (1837). Les études de ses uvres moins connues, telles que le livre de voyage Rambles in Germany and Italy (1844) et les articles biographiques pour le cabinet Cyclopaedia de Dionysius Lardner (1829-1846), soutiennent l'opinion croissante que Shelley est restée une radicale politique tout au long de sa vie. Le travail de Shelley soutient souvent que la coopération et la sympathie, en particulier pratiquées par les femmes dans la famille, étaient les moyens de réformer la société civile. Ce point de vue était un défi direct à L'ethos romantique individualiste promu par Percy Shelley et les théories politiques des Lumières articulées par son père William Godwin.Note: - Nous offrons ce livre à beaucoup de rabais.
    Show book
  • La Nuit - cover

    La Nuit

    Elie Wiesel

    • 0
    • 0
    • 0
    Né en 1928 à Sighet en Transylvanie, Elie Wiesel était un adolescent lorsqu'en 1944 il fut déporté avec sa famille à Auschwitz puis à Birkenau. La Nuit est le récit des souvenirs qu'Elie Wiesel conserve de la séparation d'avec sa mère et sa petite sœur qu'il ne reverra plus jamais et du camp où avec son père il partage la faim, le froid, les coups, les tortures... et la honte de perdre sa dignité d'homme quand il ne répondra pas à son père mourant. "La Nuit, écrivait Elie Wiesel en 1983, est un récit, un écrit à part, mais il est la source de tout ce que j'ai écrit par la suite. Le véritable thème de La Nuit est celui du sacrifice d'Isaac, le thème fondateur de l'histoire juive. Abraham veut tuer Isaac, le père veut tuer son fils, et selon une tradition légendaire le père tue en effet son fils. L'expérience de notre génération est, à l'inverse, celle du fils qui tue le père, ou plutôt qui survit au père. La Nuit est l'histoire de cette expérience."Elie Wiesel a reçu le prix Nobel de la paix en 1986.La comédienne Guila Clara Kessous a reçu en 2012 le prix d'Artiste pour la paix de l'UNESCO. C'est à elle qu'Elie Wiesel et Josette Keisermann, présidente de l'Association HAC, ont confié la lecture de ce bouleversant témoignage.
    Show book
  • Dernier automne Last Autumn - cover

    Dernier automne Last Autumn

    Pierre Monette

    • 0
    • 0
    • 0
    En septembre, Diane apprend qu’elle est atteinte d’un cancer incurable : elle a de deux à trois mois devant elle. Elle décide d’affronter la réalité et de préparer sa mort. Son courage, sa lucidité, son refus du drame étonneront ses proches et ses médecins. Et quand il s’agira de faire ses adieux à la mer — à Martha’s Vineyard —, rien ne pourra arrêter Diane. Touchant aux larmes, et pourtant magnifique, frémissant (...). Dernier automne est aussi une réflexion sur la mort et sur l’humilité à laquelle elle nous contraint. Marie-Claude Fortin, La Presse Avec ce texte sur la mort, Pierre Monette signe probablement les plus belles pages qu’il m’ait été donné de lire sur l’amour. Michel Vézina, Ici
    Show book
  • Être ici est une splendeur - cover

    Être ici est une splendeur

    Marie Darrieussecq

    • 0
    • 0
    • 0
    « Je sens en moi une trame douce, vibrante, un battement d’ailes tremblant au repos, retenant son souffle. Quand je serai vraiment capable de peindre, je peindrai ça. » Lorsqu’elle écrivit ces mots, Paula Modersohn-Becker (1876-1907) n’était pas encore une artiste, mais une jeune femme aspirant à le devenir. Bien consciente des limites qui l’entravaient encore, mais résolue à ne pas céder sur son dessein (…). C’est cette obsession de la vérité qui a frappé Marie Darrieussecq la première fois qu’elle s’est trouvée face à un tableau de l’artiste allemande : sur la toile figurent une mère et son enfant qui « se câlinent du bout du nez », et dans cette scène de tendresse, « ni mièvrerie, ni sainteté, ni érotisme : une autre volupté. Immense. Une autre force. Tout ce que je savais en regardant cette toile, c’est que je n’avais jamais rien vu de tel ».Autant qu’un récit biographique, nourri des lettres et des écrits personnels de Paula M. Becker – morte à 31 ans, dix-huit jours après avoir donné naissance à sa fille, Mathilde -, c’est une réflexion sur son geste esthétique que mène Marie Darrieussecq dans cet opus précis, épuré, profond. Une interrogation sur la nouveauté et le secret de l’intensité de cette peinture sans ombre ni perspective, centrée sur le motif féminin, à laquelle s’est vouée celle qui fut par ailleurs l’amie de Rilke et de son épouse, la sculptrice Clara Westhoff ». Nathalie Crom, Télérama, 12 avril 2016.Marie Darrieussecq a contribué à l’exposition consacrée à Paula Modersohn-Becker par le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris (avril-août 2016). Première du genre, celle-ci a rassemblé une centaine de tableaux ainsi que des carnets et lettres de l’artiste. Elle a mis en valeur l’importance de Paris dans la vie et la formation de la jeune Allemande, qui y a rencontré les plus grands : Rodin, Cézanne, Gauguin, le Douanier Rousseau, Picasso, Matisse.
    Show book
  • Frédéric Chopin sa vie son oeuvre - Grands compositeurs - cover

    Frédéric Chopin sa vie son...

    Multiple Authors

    • 0
    • 0
    • 0
    Voici une biographie musicale de Frédéric Chopin : sa vie et son œuvre sont racontées, et des pauses musicales présentent des extraits de plus belles œuvres du compositeur.
    Show book
  • Vie De Saint Martin - cover

    Vie De Saint Martin

    Sulpice Sévère

    • 0
    • 0
    • 0
    Un jour, sur le chemin, Martin de Tours rencontra un pauvre et partagea avec lui son manteau d'officier. Martin est l'un des saints les plus populaires de France. Mais son existence demeure obscure pour beaucoup. Elle ne se résume trop souvent qu'à cet acte sublime de charité. Or saint Martin eut une influence considérable sur nos origines chrétiennes. Saint Sulpice-Sévère (Sulpicius Severus), né en Aquitaine vers 363 et décédé au cours du premier quart du ve siècle, est un historien et un ecclésiastique de langue latine. Les détails de sa vie nous sont principalement connus par sa correspondance avec Paulin de Nole et Gennadius de Marseille. Il suivit d'abord la carrière du barreau, devint avocat à Bordeaux, séjourna à Toulouse et à Elusa, près de Carcassonne. Après la mort de sa femme, vers 392, il se retira, en ascète, aux environs de Biterrae (Béziers) ; vers 409, il aurait vécu dans un couvent de Marseille. Gennadius donne à entendre qu'il a été ordonné prêtre et qu'il fut disciple de saint Martin de Tours, dont il rédige une hagiographie, la Vita Sancti Martini (Vie de saint Martin). Il serait mort en 410 ou en 429.
    Show book