Enjoy 2020 without limits!
Add this book to bookshelf
Grey
Write a new comment Default profile 50px
Grey
Read online the first chapters of this book!
All characters reduced
Les meilleurs dossiers Warren - cover

Les meilleurs dossiers Warren

Marie d'Ange

Publisher: La Rose du Soir

  • 0
  • 0
  • 0

Summary

Edward et Lorraine Warren sont les célèbres enquêteurs du paranormal, les chasseurs de démons qui ont travaillé sur des affaires célèbres, dont celle de la maison d'Amityville ou encore celle de la famille Perron, histoire qui inspira le film "Conjuring : Les dossiers Warren" réalisé par James Wan. Dans ce livre, sont listées les meilleures affaires paranormales du couple, les plus terrifiantes, les plus terribles, les plus documentées, les plus médiatisées, les plus connues...

Other books that might interest you

  • Edgar Poe: 3 plus belles histoires - cover

    Edgar Poe: 3 plus belles histoires

    Edgar Allan Poe

    • 0
    • 0
    • 0
    Considéré comme l'inventeur du roman policier, Edgar Allan Poe évolue tout au long de sa vie entre génie créateur et folie destructrice. Fils de comédiens désargentés, Edgar Poe est adopté après leur mort par un riche négociant avec qui il voyage en Europe. Après de brillantes études en Angleterre, le jeune homme intègre l'école militaire américaine de West Point d'où il est rapidement renvoyé. Alcoolique et sujet aux crises hypocondriaques, l'écrivain est fragilisé par la mort de sa femme, âgée de 24 ans, et décède deux ans plus tard. Longtemps considéré comme un poète maudit, ses écrits fantastiques et cauchemardesques, tels que les recueils de contes 'Histoires fantastiques' ou 'Histoires extraordinaires', sont aujourd'hui reconnus comme précurseurs du surréalisme. C'est en France, en particulier grâce à Baudelaire, son traducteur, qu'Edgar Allan Poe va connaître la notoriété avant de devenir une icône de la littérature mondialement admirée. Nouvelles sélectionnées : La chute de la maison Usher, Une descente dans le Maelstrom, La lettre volée.
    Show book
  • On est mal - Une nouvelle policière teintée d'humour - cover

    On est mal - Une nouvelle...

    Max Genève

    • 0
    • 1
    • 0
    Un polar dans le style jouisseur et goguenard du détective Simon RoseMa capacité à accumuler les ennuis est égale à la célérité avec laquelle je passe du septième ciel au trente-sixième dessous. Il y a une heure encore, j'étais dans les bras de la plus belle fille du monde - enfin disons la plus jolie des serveuses du café de la République à BordeauxUne nouvelle noire et piquante !EXTRAITLa police m’attendait à la réception. J’aurais pu m’en douter. Ma capacité à accumuler les ennuis est égale à la célérité avec laquelle je passe du septième ciel autrente-sixième dessous. Il y a une heure encore j’étais dans les bras de la plus belle fille du monde – enfin disons, la plus jolie des serveuses du café de la République à Bordeaux. Je la voyais toute chavirée. Mathilde fixait sur moi dans la pénombre ses grands yeux clairs et me disait :- Gaël, rien n’est plus merveilleux que de te sentir en moi, si dur et fréquent, ta langue dans ma bouche, et ton doigt...N’insistons pas, c’était une bonne façon de résumer l’action, il est vrai que je m’étais démené, faut voir, je méritais le compliment. Mais là, dans l’escalier, j’hésitais à descendre les dernières marches.À PROPOS DE L'AUTEURMax Genève, né en 1945 à Mulhouse sous le nom de Jean-Marie Geng, vit entre Paris et Biarritz. Docteur en sociologie, il publie cinq essais “polémiques” salués par Roland Barthes, Pierre Bourdieu et Jacques Derrida dont il devient un ami proche. De 1973 à 1982, il enseigne la sociologie à Strasbourg. En 1982, il démissionne, choisit la littérature et le nom de Max Genève. Il est l'auteur de nombreux romans, recueils de nouvelles, essais et pamphlets. Il a également travaillé pour la radio (France Culture et France Musique) et la télévision (il a écrit, pour Antenne 2, deux épisodes de la série Le Lyonnais de René Belletto). En 1993, Jérôme Garcin écrivait de lui, dans L’Événement du Jeudi : « Max Genève persiste à culbuter les tabous (...). On regretterait que Genève ne fut pas davantage connu si lui-même, qui signa jadis L’Illustre inconnu sous le pseudonyme de Jean-Marie Geng (sic), ne s’appliquait à être aussi talentueux qu’invisible, aussi mordant qu’insaisissable. »
    Show book
  • Nécro - Une nouvelle sombre - cover

    Nécro - Une nouvelle sombre

    Claire Legendre

    • 0
    • 0
    • 0
    Un réalisateur canadien est mourant...Dans cette nouvelle étrangement claustrophobe de Claire Legendre, un journaliste se retrouve de corvée pour préparer la nécrologie du réalisateur canadien d'origine italienne Giancarlo Zampano. La mort est écrite... mais pour qui ? Une nouvelle oppressante qui décrit avec cynisme les diktats imposés par notre société de l'informationEXTRAITElle est rentrée en pleurant, elle a dit : c’est les libéraux. Tu as dit je sais bien, mais là ce soir tu n’as pas le temps de la consoler, le vieux Zampano est en train de mourir et ils t’ont confié la viande froide encore tiède parce que le vautour de service est assigné aux élections.Elle pensait qu’il était déjà mort.– Non, il va mourir demain, sa fille a appelé au journal, et ce serait bien de boucler avant qu’il se décide, pour une fois.– Ca me dégoûte, elle a dit.À PROPOS DE L'AUTEURClaire Legendre est née à Nice en 1979 et vit à Montréal.Elle a publié de nombreux romans et nouvelles dont, aux éditions Grasset, Viande (1999), Le Crépuscule de Barbe-bleue (2001), Matricule (2003), La méthode Stanislavski (2006), L’écorchée vive (2009), Vérité et amour (2013). Son dernier ouvrage, Le nénuphar et l’araignée, est un essai publié par Les Allusifs en 2015.
    Show book
  • Qu'est-ce que qu'une femme ? - Méditations métaphysiques - cover

    Qu'est-ce que qu'une femme ? -...

    Anne Serre

    • 0
    • 0
    • 0
    Truffé de références littéraires, ce récit drôle et enlevé soulève des enjeux philosophiques essentiels.Comme tout créateur devant La Création (que celle-ci soit le fait du hasard et de la nécessité ou bien d'une volonté transcendante et impénétrable), Anne Serre se pose les questions primordiales : Qu'est-ce qu'un arbre ? Qu'est-ce qu'une rue ? Qu'est-ce qu'une femme ?Elle y répond avec fantaisie dans une prose spirituelle qui fait le charme de ce texte inédit.L'occasion de découvrir - ou d'apprécier davantage encore - une auteure contemporaine majeure, aussi discrète qu'exigeante.EXTRAITQu’est-ce qu’un arbre ? Un arbre est le pommier sous lequel s’endort le père d’Hamlet tandis que son frère verse dans son oreille un poison brûlant. Un arbre est le poirier de notre jardin aux poires toujours blettes. Un arbre est le noisetier du jardin de madame Mary dont les noisettes sont toujours trop fraîches. Un arbre est ces petits arbres plats et minces de formes différentes qu’on voit à l’arrière-plan des peintures du Quattrocento. Un arbre est celui d’Amarcord dans lequel grimpe l’oncle fou qui crie : « Je veux une femme ! Je veux une femme ! » Un arbre est l’un de ces fûts roux dressés dans les Landes. Un arbre est celui dont la branche énorme et transversale m’assomme alors que je monte au grand galop un cheval que je ne sais arrêter.À PROPOS DE L'AUTEURAnne Serre est née à Bordeaux en 1960. Dès l'âge de vingt ans, elle publie des nouvelles et des textes courts dans des revues littéraires (NRF, Obsidiane). En 2012, son douzième roman Petite table, sois mise ! rencontre auprès de la critique et des lecteurs un accueil très favorable et figure dans les sélections des prix Mauvais genre/France Culture, Sade, Wepler, Flore, Femina. Dans son portrait de l'auteur, Anne Diatkine écrit : « Comme l’héroïne de son récit, Anne Serre vit dans une maison de fiction où la littérature est la seule réalité possible. »
    Show book
  • Fantaisies suicidaires - Recueil de nouvelles - cover

    Fantaisies suicidaires - Recueil...

    Raphaël Fayolle

    • 0
    • 0
    • 0
    Des récits brefs, efficaces, teintés à chaque page d'un humour noir savamment maîtriséL’exercice de la suppression du « e » ayant déjà été résolu par Georges Perec, l’auteur s’est amusé à éliminer un personnage tous les 400 mots des 11 textes qui constituent ces réjouissantes Fantaisies suicidaires.Texte après texte, l'auteur bâtit une réflexion profonde sur l'absurdité de la vie et de la mort.EXTRAITJe vivais il y a des millénaires, mais peut-être pas si loin du lieu où vous êtes actuellement – pour ceux qui apprécient les exactitudes temporelles et spatiales : - 61 970 - 61 949 avant aujourd’hui dans le lieu-dit, depuis, La Coume de Vengues (près de Saint-Lary, en Ariège). Depuis le temps que je suis mort, j’ai eu tout loisir d’apprendre votre langue. La mienne était plus rudimentaire, elle ne m’a pas empêché de formuler clairement ce qu’aucun de mes ancêtres n’avait jamais fait auparavant : la seule question qui vaut la peine d’être posée n’est pas « comment vais-je faire pour chasser ce cerf ? » mais « comment vais-je mourir ? » Je l’ai résolue.À PROPOS DE L'AUTEURRaphaël Fayolle est né en 1970 au Puy-en-Velay, département de la Haute-Loire, région Auvergne. En 2002, son ami d'enfance et de toujours, Carro, se suicide à l'hôpital psychiatrique Sainte-Marie du Puy-en-Velay. En 2009, son fils Augustin naît à la clinique de La Ligne Bleue d'Epinal.
    Show book
  • Le ministère du Pain - Conte satirique - cover

    Le ministère du Pain - Conte...

    Jean Pézennec

    • 0
    • 0
    • 0
    Sur un ton décalé, l'auteur imagine une France où le pain viendrait à manquer...Jean Pézennec, le roi du conte satirique, est de retour avec cette chronique de la création d'un ministère du Pain dans un petit pays appelé France, et de ce qu'il en advint dans une petite ville appelée Chroume où la boulangerie Au Bon Pain faillit bien être la dernière de la commune mais aussi de France et de Navarre.Utilisant un aliment traditionnel comme symbole, cette fable grinçante prend un tour politique.EXTRAITI.Il était une fois un petit pays appelé France célèbre bien au-delà de ses frontières pour l’excellence de son pain et le savoir-faire incomparable de ses boulangers. C’était un plaisir toujours renouvelé pour l’amateur de bon pain d’entrer dans une boulangerie de ce pays-là. Dès le seuil franchi, une agréable odeur de pain chaud vous entrait dans les narines. Empilés sur de grandes étagères courant le long des murs, des pains de toutes sortes, plus appétissants les uns que les autres, vous mettaient l’eau à la bouche : pains au levain, pains de campagne, pains complets, baguettes, pains polka, pains en épi, pains au kamut, au quinoa, à la bière, au citron, à la tomate, aux algues, aux olives, aux châtaignes.À PROPOS DE L'AUTEURJean Pézennec est né et vit à Nantes, où il est enseignant-chercheur en mathématiques. À partir de 1985, il signe sous le pseudonyme de Jean Legeay des sketches pour le café-théâtre et la télévision ainsi que des spectacles de théâtre d’ombres satiriques et des spectacles pour enfants. En 2001, il se lance en parallèle dans l'écriture de nouvelles et de proses courtes, à la tonalité souvent humoristique.
    Show book