Reading without limits, the perfect plan for #stayhome
Add this book to bookshelf
Grey
Write a new comment Default profile 50px
Grey
Read online the first chapters of this book!
All characters reduced
Les Misérables de Victor Hugo - cover

Les Misérables de Victor Hugo

Harmony Vanderborght

Publisher: Profil littéraire

  • 0
  • 0
  • 0

Summary

Véritable chef-d’œuvre de la littérature française, Les Misérables est l’occasion pour Victor Hugo d’exprimer tout son talent en abordant un sujet cher à son cœur : les inégalités sociales. Cette misère, Hugo la présente à travers le parcours atypique de Jean Valjean, un ancien forçat sur le chemin de la rédemption, et des personnages qui gravitent autour de lui. Sur fond de bouleversements politiques et de révolutions populaires, Victor Hugo réalise une fresque de la société du XIXe siècle.Après une introduction générale, Harmony Vanderborght présente dans les grandes lignes la vie de l’un des plus grands représentants de la littérature française : Victor Hugo. À lui seul, ce géant des lettres représente le XIXe siècle dans ce qu’il a de plus tourmenté. En présentant sa vie, c’est donc tout un pan de l’histoire française qui nous est dévoilé. Vient ensuite un résumé complet de l’intrigue des Misérables. Après avoir replacé l’œuvre dans son contexte, Harmony Vanderborght analysé en profondeur les personnages-clés du roman : Jean Valjean, Monseigneur Bienvenu, Fantine et Cosette. Elle s’attache ensuite à présenter les grandes thématiques mises en avant par Victor Hugo dans sa fresque sociale. Vient ensuite une étude approfondie du style hugolien et, pour finir, une analyse de la réception de l’œuvre. 

Other books that might interest you

  • Petit traité de balayage - Essai littéraire - cover

    Petit traité de balayage - Essai...

    Edwige Wilson

    • 1
    • 0
    • 0
    Edwige Wilson tente de répondre à la question aussi surprenante que fondamentale : comment la pensée naît-elle du corps à corps avec un balai ?La concentration exercée pour l’accomplissement de la tâche est-elle de la même intensité si le résultat est immédiat ou change-t-elle avec la durée ? La réponse me paraît simple. Dans le premier cas, la concentration est intense et focalisée puis disparaît lorsque l’action se termine. Dans le second cas, la concentration, plus superficielle, permet aux pensées de se réorienter souvent par l’intermédiaire d’un objet. J’ai remarqué que l’esprit, dans ces moments de baisse d’intensité, se focalise sur des éléments périphériques mais associés à l’action du balayage. Par exemple, je peux me poser la question de savoir si, au moment où le balai s’en approche, tel meuble doit être réparé car il est abîmé. Si le balayage se poursuit sans heurt pendant un certain temps, il m’arrivera de penser au meuble non en tant que meuble mais en tant que représentation d’une tranche de vie. Où fut-il acheté, comment, dans quelle circonstance ? La bonne maîtrise d’un balayage ininterrompu nous permet de voyager dans le passé, proche ou distant.Une méditation en apparence anodine sur les pensées qui accompagnent les gestes simples du quotidien.EXTRAITLorsque j’entrepris d’écrire quelques lignes sur le balayage, je ne savais pas exactement comment aborder ce sujet délicat.Certains pourraient arguer qu’il suffit de prendre un balai en main et de faire les mouvements qui correspondent au balayage tel qu’on le voit couramment pour comprendre ce dont il s’agit. Le sujet semble facile et ne nécessite aucune explication particulière. Il suffit d’agir. Le résultat est immédiatement visible. Si le résultat est médiocre ou inexistant, il n’est point besoin de réfléchir mais plutôt de recommencer en faisant les mêmes gestes. Rien de bien compliqué. Le balayage se comprend grâce à sa pratique. Mais je voulais aller plus loin car il me semblait avoir remarqué quelques phénomènes étonnants et inattendus découlant peut-être de l’action de balayer.À PROPOS DE L'AUTEUREdwige Wilson vit dans un joli petit village du Gard, partageant son temps entre l'écriture et de fréquentes visites en Angleterre où vivent ses enfants et petits-enfants.
    Show book
  • Pour que la roue tourne au nom du père - L'histoire d'une hypersensibilité - cover

    Pour que la roue tourne au nom...

    Gwénola Le Dref

    • 0
    • 0
    • 0
    Un récit autobiographique fort et courageux. 
    Celui d’une femme qui relate un parcours de vie atypique. 
    Celui d’une femme qui malgré un départ plus que chaotique dans la vie a su relever la tête. 
    Adoptée à l’âge de deux ans, elle partage avec nous sa quête d’identité en partie à travers des écrits produits pendant sa psychanalyse. 
    L’histoire d’une femme qui a cherché envers et contre tout à corriger les erreurs dangereuses d’un système de santé incohérent et dominant, pour qui ses problèmes de santé n’étaient qu’une conséquence de l’adoption. 
    Dans ce livre, l’auteur a réfléchi, cherché, interrogé, expérimenté…. pour se sortir de la souffrance tant psychique que physique. 
    Ce qui pouvait commencer par un doute s’est peu à peu et à force de recherches, recoupements, interrogations, expériences diverses….transformé en quasi certitudes…certitudes toujours balayées par une caste médicale qui pense qu’elle détient le savoir absolu. 
    La citation de Gandhi « Nous devons être le changement que nous voulons voir dans le monde » prend toute sa dimension dans ce livre. 
    Comme elle le dit elle-même, il est possible que vous qui souffrez de différents troubles, vous trouviez dans ces pages l’impulsion vers une prise en main différente de votre santé et donc de votre destin. 
    Émouvant et porteur d'espoir pour tous les malades chroniques de toutes sortes que nous sommes. 
    Et ce livre va même au-delà !
    Show book
  • Weber l'esprit du capitalisme - cover

    Weber l'esprit du capitalisme

    Max Weber

    • 0
    • 0
    • 0
    « L'éthique protestante et l'esprit du capitalisme » est une des œuvres fondatrices de la sociologie moderne. Max Weber propose de comprendre l'organisation capitaliste de l'économie. Il construit l'idéal type, qui consiste en une rationalisation de la production et du travail afin d'assurer le profit maximal. Cet idéal type trouve son origine et sa cause dans l'éthique protestante, dont l'ascétisme encourage l'accumulation des richesses interdisant leur consommation. Retrouvez dans ce livre audio le chapitre 2 de la thèse de Max Weber où l'économiste définit « l'esprit du capitalisme ».
    Show book
  • Mozart - cover

    Mozart

    John Mac

    • 0
    • 0
    • 0
    Mozart n'a vécu que trente-cinq ans, il nous a pourtant laissé plus de 600 œuvres.Découvrez la vie fascinante et tragique de ce génial compositeur, confronté à des déceptions sentimentales, à des échecs professionnels, à des soucis d’argent. Nous le suivons à travers l’Europe du XVIIIème siècle, de Salzbourg à Paris en passant par Rome et Vienne. Voici l’histoire de sa vie et de son œuvre. Les dialogues sont imaginaires, tous les faits historiquement exacts.
    Show book
  • Si c'était à refaire If I had to redo it - cover

    Si c'était à refaire If I had to...

    Danielle Ouimette

    • 0
    • 0
    • 0
    La vie de Danielle Ouimet a été tissée de coups de colère et de cris de révolte, de tendres amitiés et de passions amoureuses. Dans Si c’était à refaire..., elle raconte ses excès et ses fureurs, ses réussites et ses échecs, ses amours et ses passions.
    Show book
  • Dossiers Criminels: Le monstre de Florence - Dossiers Criminels - cover

    Dossiers Criminels: Le monstre...

    John Mac

    • 0
    • 0
    • 0
    Le monstre de Florence existe vraiment. C'est ainsi qu'on a appelé le ou les auteurs de doubles meurtres qui ont été perpétrés dans la région de la Toscane, en Italie, entre 1974 et 1985, semant l'effroi parmi la population. Chaque fois, un jeune couple est tué alors qu'il fait l'amour dans la nature. Au total, 16 personnes ont été assassinés. Chaque meurtre fait les grands titres de la presse nationale et internationale. Voici le récit des meurtres tels qu'ils ont réellement été constatés pendant ces 11 années d'horreur. La signature du monstre de Florence est toujours identique: le tueur emploie toujours la même arme, un Beretta de calibre 22, et fait des prélèvements macabres sur le corps de la victime féminine. Ce document retrace le cours de l’enquête et l’histoire tragique de cette affaire criminelle hors du commun.
    Show book