Come on board for a journey through literature!
Add this book to bookshelf
Grey
Write a new comment Default profile 50px
Grey
Read online the first chapters of this book!
All characters reduced
Frères de sang - cover

Frères de sang

Gayle Spencer

Publisher: Editions Dedicaces

  • 0
  • 0
  • 0

Summary

La prédisposition de tout être à l'Amour conduit inexorablement ces personnages attachants, à la souffrance, exprimée diversement; en particulier les sacrifices, le ressentiment, le chagrin. Les frères jumeaux Cain et Abel au centre de ce conte tragique des temps modernes en font la touchante expérience.

Other books that might interest you

  • La mariée était en blanc - cover

    La mariée était en blanc

    Mary Higgins Clark, Alafair...

    • 0
    • 0
    • 0
    Après le succès de L’Affaire Cendrillon, Mary Higgins Clark et Alafair Burke nous entrainent dans une nouvelle enquête de Laurie Moran, productrice de Suspicion,une émission de télé-réalité spécialisée dans la reconstitution de cold cases.L’étrange disparition d’Amanda Pierce le jour de ses noces est un sujet toutindiqué pour l’équipe de Suspicion qui décide de réunir une nouvelle fois lesinvités dans le somptueux hôtel de Palm Beach en Floride où devait se déroulerce mariage de rêve. Famille, amis, futur époux, témoins, demoiselles d’honneur,tous ont accepté de venir et très vite, les rumeurs commencent à circuler : et sila belle Amanda n’était pas celle que l’on croyait ? Quelqu’un pourtant sait ce quilui est arrivé, bien décidé à ne rien révéler. « Jusqu’à ce que la mort les sépare… »
    Show book
  • La petite Sirène - cover

    La petite Sirène

    Hans Christian Andersen

    • 0
    • 0
    • 0
    La petite Sirène habite sous la mer, dans le château de son père. Depuis sa plus tendre enfance, son rêve est de se rendre là-haut, au pays des hommes. Mais, pour cela, il lui faut attendre sa quinzième année. Enfin, le jour tant attendu arrive... "Lorsque sa tête apparut à la surface de la mer, le soleil venait de se coucher ; mais les nuages brillaient encore comme des roses et de l'or, et l'étoile du soir étincelait au milieu du ciel. L'air était doux et frais, la mer paisible. Près de la petite sirène se trouvait un navire à trois mâts ; il n'avait qu'une voile dehors, à cause du calme, et les matelots étaient assis sur les vergues et sur les cordages. La musique et les chants y résonnaient sans cesse, et à l'approche de la nuit on alluma cent lanternes de diverses couleurs suspendues aux cordages : on aurait cru voir les pavillons de toutes les nations. La petite sirène nagea jusqu'à la fenêtre de la grande chambre, et, chaque fois que l'eau la soulevait, elle apercevait à travers les vitres transparentes une quantité d'hommes magnifiquement habillés. Le plus beau d'entre eux était un jeune prince aux grands cheveux noirs, âgé d'environ seize ans, et c'était pour célébrer sa fête que tous ces préparatifs avaient lieu."
    Show book
  • La Muraille de lave - cover

    La Muraille de lave

    Arnaldur Indridason

    • 0
    • 0
    • 0
    La « muraille de lave » existe bel et bien en Islande : c’est une falaise de basalte noir au pied de laquelle un tourbillon engloutit tous navires qui s’en approchent. Mais aussi le surnom donné, ici, au siège social d’une grande banque aux pratiques douteuses. Alors que le commissaire Erlendur est parti tenter de se ressourcer sur les lieux de son enfance, ses adjoints tombent chacun sur des enquêtes liées à des affaires anciennes : Elinborg, sur une affaire de viol et Sigurdur Oli, sur un chantage qui se transforme en meurtre. Derrière un suspens classique, Indridason dresse le portrait sans concession d’une Islande ivre de croissance économique, fascinée par les « modèles financiers » prônés par la mondialisation, où l’appât du profit a détruit tout sens moral.Jean-Marc Delhausse excelle à mettre son interprétation au juste ton de ce sombre constat d'un monde qui renie ses valeurs.
    Show book
  • La Princesse de Clèves - cover

    La Princesse de Clèves

    Madame De La Fayette

    • 0
    • 0
    • 0
    À Madame de La Fayette, on ne doit pas seulement le premier roman d’analyse, mais une révolution des lettres françaises : pour la première fois, le cœur du roman, c’est la vie d’une femme, La Princesse de Clèves ; pour la première fois, dans la société aristocratique du XVIIe siècle, qui la réduit au silence, elle fait entendre sa voix intérieure.« Il parut alors une beauté à la cour, qui attira les yeux de tout le monde, et l’on doit croire que c’était une beauté parfaite, puisqu’elle donna de l’admiration dans un lieu où l’on était si accoutumé à voir de belles personnes. Son père était mort jeune, et l’avait laissée sous la conduite de madame de Chartres, sa femme, dont le bien, la vertu et le mérite étaient extraordinaires. » M.d.L.F.
    Show book
  • Hammerklavier - cover

    Hammerklavier

    Yasmina Reza

    • 0
    • 0
    • 0
    Composition intimiste, Hammerklavier joue une partition où se dévoilent des notes fulgurantes : brefs instants de vie, fragments autobiographiques, anecdotes, rêves et souvenirs. Avec le style incisif qui est le sien, l’auteure met en musique et en scène, dans de courts textes, comiques ou tendres, ses préoccupations singulières sur l’art, la judéité, le temps qui passe…  Autant de chapitres, autant de mélodies distinctes. Avec Hammerklavier, Yasmina Reza quitte le théâtre pour le récit, sans rien perdre de sa force dramatique ni de l’acuité de son regard.« Il n’y a pas longtemps, j’ai regardé mon fils, un soir, de dos, il avait deux ans.Il jouait et je regardais sa nuque et ses petits cheveux noirs bouclés et j’ai pensé au vieux monsieur qu’il sera avec ses cheveux, petits fils serrés gris, courts mais encore un peu ondulés, très doux, un vieux monsieur que je ne verrai jamais. […] » Y.R
    Show book
  • Central Park - cover

    Central Park

    Guillaume Musso

    • 0
    • 0
    • 0
    Alice et Gabriel n’ont aucun souvenir de la nuit dernière… … pourtant, ils ne sont pas près de l’oublier. New York, huit heures du matin. Alice, jeune flic parisienne, et Gabriel, pianiste de jazz américain, se réveillent menottés l’un à l’autre sur un banc de Central Park. Ils ne se connaissent pas et n’ont aucun souvenir de leur rencontre. La veille au soir, Alice faisait la fête avec ses copines sur les Champs-Élysées tandis que Gabriel jouait du piano dans un club de Dublin. Impossible ? Et pourtant... Les questions succèdent à la stupéfaction. Comment se sont-ils retrouvés dans une situation aussi périlleuse ? D’où provient le sang qui tache le chemisier d’Alice ? Pourquoi manque-t-il une balle dans son arme ? Pour comprendre ce qui leur arrive et renouer les fils de leurs vies, Alice et Gabriel n’ont pas d’autre choix que de faire équipe. La vérité qu’ils vont découvrir va bouleverser leur existence… Un suspense magistral qui vous happe dès les premières pages pour ne plus vous lâcher. Deux personnages inoubliables, emportés de surprise en surprise. Une lecture intense, addictive, irrésistible. 
     
    On ne sait ce qui est le plus jubilatoire dans l’interprétation de David Manet : le rythme où il entraîne cette histoire haletante ou la subtilité avec laquelle il en met en valeur les ressorts psychologiques.
    Show book