Join us on a literary world trip!
Add this book to bookshelf
Grey
Write a new comment Default profile 50px
Grey
Subscribe to read the full book or read the first pages for free!
All characters reduced
Mémoires d'Outre-tombe - cover

Mémoires d'Outre-tombe

François-René de Chateaubriand

Publisher: François-rené De Chateaubriand

  • 0
  • 1
  • 0

Summary

Mémoires d'outre-tombe est une autobiographie de François-René de Chateaubriand, dont la rédaction commence en 1809, sous le titre Mémoires de ma vie, et s'achève en 1841.
Available since: 03/08/2016.

Other books that might interest you

  • Un pedigree - cover

    Un pedigree

    Patrick Modiano

    • 0
    • 0
    • 0
    J'écris ces pages comme on rédige un constat ou un curriculum vitae, à titre documentaire et sans doute pour en finir avec une vie qui n'était pas la mienne. Les événements que j'évoquerai jusqu'à ma vingt et unième année, je les ai vécus en transparence – ce procédé qui consiste à faire défiler en arrière-plan des paysages, alors que les acteurs restent immobiles sur un plateau de studio. Je voudrais traduire cette impression que beaucoup d'autres ont ressentie avant moi : tout défilait en transparence et je ne pouvais pas encore vivre ma vie.À travers ce monologue, Jean-Louis Trintignant fait résonner les douleurs tues de l'enfance. Avec pudeur, émotion et sobriété, il nous introduit au cœur même de l'intime. Une lecture délicate et bouleversante.
    Show book
  • Les rôles de ma vie - cover

    Les rôles de ma vie

    Michel Galabru

    • 0
    • 0
    • 0
    Cet ouvrage est le fruit de plusieurs mois d’entretiens au cours desquels Michel Galabru s’est livré à un exercice inédit consistant à revenir sur l’ensemble des films, fictions, séries et pièces de théâtre auxquels il a participé depuis le début de sa carrière, soit près de trois cents projets et presque soixante-dix ans de souvenirs professionnels. Ces fragments d’une vie d’acteur forment un témoignage unique où se côtoient les plus grands noms du théâtre et du cinéma français, ayant côtoyé tous les acteurs et les réalisateurs de la seconde moitié du 20ème siècle : de Louis de Funès à Isabelle Adjani en passant Michel Serrault, Jean Carmet ou Charles Aznavour.
    Show book
  • La joie préservée - Une femme courageuse dans la persécution nazie - cover

    La joie préservée - Une femme...

    Hermine Schmidt

    • 0
    • 0
    • 0
    Parmi les victimes d’injustice, il y en a qui, incapables de reprendre pied dans une vie normale, sont à jamais brisées par le mal qu’on leur a fait.
    
    La cruauté et les souffrances infligées ne peuvent être expiées. Cependant, une attitude positive envers la vie, et des relations étroites avec un Dieu tout-puissant, qui peut changer les larmes en rire, malgré les blessures de l’âme, ont aidé Hermine Schmidt à survivre à la persécution en Allemagne nationale-socialiste, et au camp d’extermination de Stutthof.
    
    Hermine Schmidt raconte sa vie - son enfance brutalement interrompue par la dictature nazie, sa jeunesse qu’on lui a volée, son arrestation à l’âge de dix-sept ans, sa détention et sa déportation, les moments dramatiques et bouleversants de leur évacuation à bord d’un chaland, en compagnie de 370 rescapés du camp, décharnés et pitoyables, et leur sauvetage – qui ressemble fort à un miracle.
    
    Son histoire, marquée d’un optimisme inébranlable, est une exhortation adressée aux générations futures à lutter contre l’iniquité, la haine, et l’oppression.
    
    « La faim et la détresse, la torture et la mort
    Les ont amenés sur une côte étrangère
    Pour y trouver un esprit compatissant
    Et une main tendue. »
    Show book
  • L’amour qui enraya la haine - Comment ma famille survécut au génocide du Rwanda - cover

    L’amour qui enraya la haine -...

    Tharcisse Seminega

    • 1
    • 4
    • 0
    800 000 morts en 100 jours ! Il y a 25 ans, du 7 avril au 17 juillet 1994, le Pays des Mille Collines a été le sordide théâtre du génocide rwandais, quand les Hutu entreprirent de supprimer tous les Tutsi du pays. Ce fut le génocide le plus fulgurant de l’Histoire moderne, où les assassins et les victimes étaient des voisins, des collègues de travail, des fidèles d’une même paroisse, voire des conjoints.
    L’amour qui enraya la haine est d’abord une autobiographie palpitante et dramatique. C’est le récit poignant et haletant d’une chasse à l’homme implacable engagée par des Hutu génocidaires contre l’auteur tutsi, sa femme et leurs cinq enfants, et un hommage à ceux qui firent leur possible pour se porter à leur secours – d’autres Hutu !
    Mais le livre du professeur Seminega est aussi l’ouvrage passionnant d’un universitaire qui expose et explique, en documentant précisément son propos, les origines historiques des errements politiques – poursuivis sur des décennies – qui menèrent à l’incroyable folie meurtrière de 1994.
    Enfin, l’ancien séminariste Tharcisse Seminega, qui adopta par la suite un parcours spirituel plus atypique, se livre à une analyse rigoureuse et pertinente du rôle de la religion dans la genèse de telles tempêtes mortifères, et des comportements tant collectifs qu’individuels qu’elle engendre. La religion, affolante force de Mal ou surprenante actrice de Bien?
    Show book
  • Dernier automne Last Autumn - cover

    Dernier automne Last Autumn

    Pierre Monette

    • 0
    • 0
    • 0
    En septembre, Diane apprend qu’elle est atteinte d’un cancer incurable : elle a de deux à trois mois devant elle. Elle décide d’affronter la réalité et de préparer sa mort. Son courage, sa lucidité, son refus du drame étonneront ses proches et ses médecins. Et quand il s’agira de faire ses adieux à la mer — à Martha’s Vineyard —, rien ne pourra arrêter Diane. Touchant aux larmes, et pourtant magnifique, frémissant (...). Dernier automne est aussi une réflexion sur la mort et sur l’humilité à laquelle elle nous contraint. Marie-Claude Fortin, La Presse Avec ce texte sur la mort, Pierre Monette signe probablement les plus belles pages qu’il m’ait été donné de lire sur l’amour. Michel Vézina, Ici
    Show book
  • Préjugés occidentaux sur l'art tribal - cover

    Préjugés occidentaux sur l'art...

    Patrick Frémeaux

    • 0
    • 0
    • 0
    “Conférence de Patrick Frémeaux, galeriste, marchand d’art, éditeur de philosophie et d’archives sonores, en présence d'Olivier Le Bihan, directeur du Musée d’Art moderne de Troyes, et de Jean Luc Rio, directeur de la librairie Les Passeurs de textes. A l’occasion de l’exposition « Collections croisées » (Collections nationales Pierre et Denise Levy et Collection Sargos) (…) C’est un regard sensiblement différent qu’offrira Patrick Frémeaux. Grand voyageur, collectionneur et marchand d’art, l’homme est également éditeur sonore et, depuis près de vingt ans, éditeur d’archives ethnographiques, musiques et cérémonies rituelles. (…) Dans un propos liminaire, l’homme « posera les choses » et s’attachera plus particulièrement aux préjugés qui collent aux arts tribaux au XXe siècle. Abandonner les critères qui sont nos repères… Sans doute est il difficile d’abandonner les critères à l’aune desquels nous jugeons l’art occidental. L’ancienneté de l’oeuvre. Le (re)nom de l’artiste. La notion d’oeuvre même. Le distinguo entre l’oeuvre et l’objet… (…) Une acculturation qui joue dans les deux sens car le grand public ne soupçonne souvent pas à quel point les révolutions artistiques du XXe siècle puisent dans ces arts tribaux. C’est bien le sens qu’ont donné Pierre et Denise Lévy à la confrontation, au sein de leur collection, d’oeuvres africaines avec celles des plus grands artistes du début du XXe siècle. Que seraient, finalement, l’Art nouveau sans le Japon et l’art moderne sans l’Afrique ?” J-M. VAN-HOUTTE © L’EST RÉPUBLICAIN
    Show book