Join us on a literary world trip!
Add this book to bookshelf
Grey
Write a new comment Default profile 50px
Grey
Subscribe to read the full book or read the first pages for free!
All characters reduced
Rembrandt (1606-1669) - cover

Rembrandt (1606-1669)

Émile Michel

Publisher: Parkstone International

  • 0
  • 0
  • 0

Summary

Célèbre aussi bien de son vivant qu’après sa mort, Rembrandt est un des plus grands maîtres de ce que l’on a appelé « l’âge d’or hollandais » au XVIIe siècle. Ses portraits ne constituent pas uniquement une plongée dans l’époque du peintre, ils représentent avant tout une aventure humaine ; sous chaque touche de peinture semble s’éveiller la personnalité du modèle. Ils ne sont aussi que la partie immergée de l’iceberg Rembrandt, qui a produit plus de 300 toiles,350 gravures et 2000 dessins. Dans toute son Œuvre, l’influence du réalisme flamand est aussi puissante que celle du caravagisme italien. Ce savant mélange, il l’applique à tous ses tableaux, conférant aux sujets bibliques tout autant qu’aux thèmes quotidiens une puissance émotionnelle et intimiste sans pareil.
Available since: 04/11/2018.
Print length: 47 pages.

Other books that might interest you

  • Auguste Renoir - cover

    Auguste Renoir

    Patrick Bade

    • 0
    • 0
    • 0
    Pierre-Auguste Renoir (1841-1919) est l'un des plus célèbres peintres impressionnistes français. Influencé dans ses premières œuvres par Raphaël, et créateur de plus de 6 000 tableaux, Renoir accordait plus d'importance à la figure humaine qu'au paysage. Ses œuvres, enrichies d'une palette exclusive et unique à l'artiste, nous montrent la vie à Paris à cette époque. Son plus grand chef-d'œuvre reste le Bal du Moulin de la Galette.
    Show book
  • Raphael et la Rennaissace Italienne - cover

    Raphael et la Rennaissace Italienne

    Eugène Müntz

    • 0
    • 0
    • 0
    Peintre et architecte de la Haute Renaissance italienne, Raphaël (1483-1520) était aussi bien en phase avec son temps que visionnaire. L’œuvre du maître de la Renaissance, artiste des cours royales européennes et de la cour papale romaine, comprend des thèmes variés de théologie et de philosophie, ainsi que de nombreuses représentations de Madones. Son entourage et ses expériences lui ont permis de combiner des idéaux humanistes avec des idéaux religieux, et l’ont convaincu que l’art était le meilleur moyen pour révéler la beauté de la nature.
    Show book
  • Rembrandt - cover

    Rembrandt

    Émile Michel

    • 0
    • 0
    • 0
    Rembrandt van Rijn (1606-1669) a longtemps été considéré comme l’un des plus grands artistes européens. Ses peintures suscitèrent de nombreuses imitations et hommages, dont des romans à succès, des séries télévisées récentes ainsi que quelques films populaires. Pour la première fois, le texte d’Émile Michel va de pair avec une sélection soigneuse du répertoire d’œuvres de Rembrandt qui illustrent le travail de ce célèbre maître de la lumière.
    Show book
  • Matisse - cover

    Matisse

    Nathalia Brodskaya

    • 1
    • 4
    • 0
    Henri Matisse (Le Cateau-Cambrésis, 1869 – Nice, 1954) «Le fauvisme, c’est quand il y a du rouge », avait dit un jour Henri Matisse, exprimant ainsi brièvement sa compréhension de ce courant. Durant tout le XXe siècle, les contemporains du peintre et les chercheurs se sont tellement appliqués à lui attribuer le titre de chef de file du mouvement, que très souvent son art se trouva transformé en modèle où l’on devait puiser le plus exactement possible les traits les plus caractéristiques du fauvisme. Cependant, Matisse lui-même non seulement n’a jamais prétendu à ce rôle de chef de groupe, mais ne put jamais répondre à la question de ce que le courant représentait en réalité. En 1891, Matisse entra à l’académie Julian, gagnant simultanément sa vie en donnant des leçons de droit. En 1892, il abandonna les cours d’Adolphe William Bouguereau à l’Académie pour s’inscrire aux Beaux-Arts dans l’atelier de Gustave Moreau. C’est aux Beaux-Arts qu’il fit la connaissance de Marquet et le persuada de suivre son exemple et de venir le rejoindre chez Moreau. Peu à peu, une communauté de peintres se forma, communauté qui surmonta toutes les épreuves de la vie. Y prenaient part tout d’abord les trois «M » : Matisse, Marquet et Manguin, puis Rouault, Camoin et Valtat ; et enfin Friesz, qui fréquentait l’atelier de Léon Bonnat (séparé de celui de Moreau par un couloir), auquel Dufy vint se joindre plus tard. A partir de 1901, Matisse et ses amis figurèrent comme exposants au Salon des Indépendants ainsi que chez Berthe Weill. En 1903, ils participèrent à la création du Salon d’automne. En 1905, un seul regard de Vauxcelles, que celui-ci jeta sur leurs oeuvres exposées au Salon d’automne, suffit pour qu’apparaisse le terme de «fauves ». Le scandale du Salon d’automne de 1905 rendit Matisse célèbre. En 1917-1918, il fréquenta beaucoup Renoir, installé sur la Côte d’Azur, qui resta toujours pour lui un maître incontestable. La peinture de Matisse datant des années 1897-1901 révèle déjà l’assimilation des traditions de ses prédécesseurs, depuis les impressionnistes jusqu’à Cézanne, c’est-à-dire de tout ce qui devait être appris et compris en dehors des murs de l’école. Cette assimilation a commencé soit peu avant la mort de Gustave Moreau, soit tout de suite après que Matisse ait abandonné son atelier. Après avoir visité les deux expositions d’art musulman organisées à Paris en 1903 et à Munich en 1910, il trouva de quoi s’y inspirer. La première de ces deux expositions ainsi que les voyages que Matisse effectua en Afrique du Nord, apportèrent dans sa peinture des objets orientaux concrets plutôt que des innovations picturales. Le caractère décoratif de ces objets contribuait à rendre l’espace de ses tableaux plus plat et laconique. Toute une vie sépare ces dernières oeuvres de la jeunesse «fauve » de Matisse. Mais malgré tout, elles restent fidèles au fauvisme qui marqua ainsi toute la création du peintre et que lui-même a si bien défini comme le «courage de retrouver la pureté des moyens. »
    Show book
  • Oskar Schlemmer (1888-1943) - cover

    Oskar Schlemmer (1888-1943)

    Klaus H. Carl

    • 0
    • 0
    • 0
    Oskar Schlemmer (1888 - 1943) est un peintre, décorateur de théâtre et scénographe de ballet allemand. Il intègre le Bauhaus de Weimar de 1921 à 1929 en qualité de professeur de peinture puis décorateur et scénographe, avant d'achever son parcours académique par une année d'enseignement à l'École de Beaux-Arts de Breslau. Ses œuvres peintes ou sculptées sont marquées par la rigueur géométrique et de la pureté des contours à la vivacité des formes et la mobilité de l'espace. Il en résulte Sa peinture rappelle le futurisme ou le constructivisme dans son aspect analytique et le surréalisme Son œuvre est exposée à New York, à Francfort , à Stuttgart, où se trouvent les archives Schlemmer, qui contiennent notamment toutes ses esquisses en deux ou trois dimensions pour son Ballet triadique (1922).En 1937, Schlemmer est déclaré « artiste dégénéré » par les Nazis.
    Show book
  • La Renaissance du Muralisme Mexicain 1920-1925 - cover

    La Renaissance du Muralisme...

    Jean Charlot

    • 0
    • 0
    • 0
    La peinture mexicaine n'est devenue internationalement reconnue qu’au début du 20e siècle. Ce fut le mouvement muraliste, à partir des années 1920, fortement lié à la révolution mexicaine de la décennie précédente, à partir de laquelle de grands artistes comme José Clémente Orozco (1883-1949), David Alfaro Siqueiros (1896-1974) et Diego Rivera (1886-1957) ont émergé. Rarement l'art a été plus politique. Les muralistes mexicains érigent sur les murs des bâtiments les plus divers, l'histoire de cette nation si agitée, faites de sang, de cris, de fureur et d’une immense espérance dans la vie.
    Show book