As many books as you want!
Add this book to bookshelf
Grey
Write a new comment Default profile 50px
Grey
Read online the first chapters of this book!
All characters reduced
L'art du dépoussiérage - Essai littéraire - cover

We are sorry! The publisher (or author) gave us the instruction to take down this book from our catalog. But please don't worry, you still have more than 1 million other books to choose from, so you can read without limits!

L'art du dépoussiérage - Essai littéraire

Edwige Wilson

Publisher: Emoticourt

  • 0
  • 0
  • 0

Summary

Edwige Wilson traque, dans les moindres recoins de sa pensée, la poussiére et ce besoin incontrôlable que nous avons de l'éliminer.Le monde de la propreté est à prendre avec une extrême précaution. Le concept même est semé d’embûches. Malgré une simplicité de surface, celui-ci s’apparente pour moi à certains endroits désertiques qui présentent, à première vue du moins, un paysage sans intérêt composé de vastes et plates désolations qui offrent pourtant à l’explorateur attentif l’occasion d’observer une multitude de micromondes où fourmille la vie.Une invitation inédite à l'introspection.EXTRAITAprès avoir étudié avec application, dans un petit essai précédent, les possibilités de réflexion et de pensées créatives émanant du balayage, il m’a semblé qu’il n’y avait pas de raison particulière de limiter mon domaine de recherches pour ce genre d’étude. Je me suis donc penchée avec une certaine gourmandisesur d’autres activités communes pratiquées par nombre d’entre nous. Comment ignorer le fait que ces humbles tâches peuvent, si on y prête une attention suffisante, nous orienter vers la découverte de connaissances jusqu’alors insoupçonnées ?À PROPOS DE L'AUTEUREdwige Wilson vit dans un joli petit village du Gard, partageant son temps entre l'écriture et de fréquentes visites en Angleterre où vivent ses enfants et petits-enfants.

Other books that might interest you

  • Lettre ouverte aux animaux (et à ceux qui les aiment) - cover

    Lettre ouverte aux animaux (et à...

    Frédéric Lenoir

    • 0
    • 0
    • 0
    « Nous assistons probablement, et je le souhaite de tout cœur, au passage à un stade éthique supérieur où la pensée humaniste s’émancipe de son cadre anthropocentrique pour s’étendre à tous les êtres sensibles qui peuplent la Terre. Dès lors, faire preuve d’“humanité” ne signifie plus simplement respecter les autres êtres humains, mais tout être vivant, selon son degré de sensibilité et de conscience. La vie s’est exprimée sur Terre à travers une foisonnante diversité. Puisque l’être humain est aujourd’hui l’espèce la plus consciente et la plus puissante, puisse-t-il utiliser ses forces non plus pour exploiter et détruire ces formes de vie, mais pour les protéger et les servir. C’est pour moi notre plus belle vocation : protecteurs et serviteurs du monde. » Frédéric Lenoir
    Show book
  • Lueur dans la tourmente - Récit d'un survivant de l'holocauste - cover

    Lueur dans la tourmente - Récit...

    Max Liebster

    • 0
    • 0
    • 0
    Lueur dans la Tourmente raconte le périple terrifiant du jeune Juif Max Liebster à travers cinq camps de concentration différents, dont le plus tristement célèbre, Auschwitz. C’est le récit dramatique d’une survie et, plus encore, une histoire d’espoir et de courage moral.
    
    Cette autobiographie déchirante plonge le lecteur dans la noirceur de l’Holocauste, noirceur dont l’esprit humain ne pouvait triompher. Mais le témoignage de survivants comme Max Liebster montre qu’il est non seulement possible, mais essentiel, de résister au Mal et au désespoir dans un monde toujours tenté par l’extermination de masse et le génocide.
    Show book
  • 100 fables de La Fontaine les plus célèbres - cover

    100 fables de La Fontaine les...

    Jean de La Fontaine

    • 0
    • 0
    • 0
    Petits ou grands, nous avons tous en tête des fables de La Fontaine : « le corbeau et le renard », « la cigale et la fourmi », « la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf », « le chêne et le roseau », « le lièvre et la tortue » et tant d'autres. Chacune de ces fables est une petite histoire, avec des mots simples, et contient des vérités qui servent de leçons. Il y a un peu de nous, un peu des autres, un peu de tous, dans chacune des fables. Elles nous parlent, nous nous y reconnaissons. Elles croquent avec humour et finesse nos mœurs et nos faiblesses, nos travers et nos défauts, nos petites lâchetés comme nos grandes vanités. Les puissants qui nous gouvernent ne sont pas épargnés, tout autant que tout un chacun. Comme le dit si bien l'auteur, Jean de La Fontaine, « tout parle en mon ouvrage, et même les poissons, ce qu'ils disent s'adresse à tous tant que nous sommes ; je me sers d'animaux pour instruire les hommes ». La brièveté, cette simplicité magnifique, est l'âme du conte. La structure de chaque fable est simple : le récit, une description, un discours ou un dialogue, une action, une peinture des caractères, et la moralité. Les fables existent depuis la plus haute antiquité. Aujourd'hui encore, les fables de La Fontaine nous parlent par leur justesse et leur universalité. La Fontaine a réussi à faire entrer l'univers entier dans ses fables : « la nature entière, la nature morale et la nature physique, les animaux, les hommes, les femmes et les dieux, le ciel et la Terre, l'histoire et la mythologie, la politique, la religion, la philosophie ; c'est une ample comédie à cent actes divers ; on y trouve comme dans le drame, la mise en scène, le dialogue, les passions et les caractères ; c'est un miroir du monde sous une optique réduite, et tout ce qui intéresse l'homme vient s'y refléter ». Fénelon l'a pleuré a sa mort, en 1695, et s'est consolé ainsi : «  Jean de La Fontaine vit tout entier dans ses immortels écrits, il appartient aux siècles modernes pour toujours. »
    Show book
  • Charlotte - cover

    Charlotte

    David Foenkinos

    • 0
    • 0
    • 0
    Ce roman retrace la vie de Charlotte Salomon, artiste peintre morte à vingt-six ans alors qu'elle était enceinte. Après une enfance à Berlin marquée par une tragédie familiale, Charlotte est exclue progressivement par les nazis de toutes les sphères de la société allemande. Elle vit une passion amoureuse fondatrice, avant de devoir tout quitter pour se réfugier en France. Exilée, elle entreprend la composition d'une œuvre picturale autobiographique d'une modernité fascinante. Se sachant en danger, elle confie ses dessins à son médecin en lui disant : C'est toute ma vie. Portrait saisissant d'une femme exceptionnelle, évocation d'un destin tragique, Charlotte est aussi le récit d'une quête. Celle d'un écrivain hanté par une artiste, et qui part à sa recherche.Prix Renaudot 2014Prix Goncourt des lycéens 2014
    Show book
  • Marie-Antoinette - cover

    Marie-Antoinette

    Stefan Zweig

    • 0
    • 0
    • 0
    Le cynisme de la boutade aura beaucoup fait pour la fâcheuse réputation de Marie-Antoinette. Des Parisiens affamés, elle aurait dit : « Ils n'ont pas de pain ? Qu'ils mangent de la brioche ! » Mot très certainement apocryphe, mais révélateur du portrait de femme futile et débauchée qui fut fait de l’ « Autrichienne » après la Révolution. Zweig, s'appuyant sur les archives de l'Empire autrichien, retrace avec pénétration l'évolution de cette trop jeune reine de 15 ans, que la faiblesse de Louis XVI va précipiter dans un tourbillon de fêtes avant de la vouer à la guillotine.La lecture de Laurent Jacquet, mêlant sensibilité et rigueur, rend pleinement justice aux exceptionnelles qualités de biographe de Stefan Zweig.
    Show book
  • Au royaume de l'espoir il n'y a pas d'hiver - cover

    Au royaume de l'espoir il n'y a...

    Élise Boghossian

    • 0
    • 0
    • 0
    À écouter le récit bouleversant de sa vie et de ses combats, à force de courage et de ténacité, on sait que rien ne peut arrêter Élise Boghossian, petite-fille de réfugiés arméniens. Elle a 30 ans, trois enfants et un cabinet d’acupuncture à Paris quand, en 2011, elle décide de partir en Jordanie et au nord de l’Irak pour soigner, avec ses seules aiguilles, les populations civiles et les réfugiés victimes de la guerre.Elle dit : « Tout me comble à Paris. Ma famille, ma vie professionnelle, mes amis, et pourtant quelque chose manque pour donner du relief à tout ça. Un engagement, un travail à accomplir sur un terrain où il n’y aurait rien, où je serais forcément utile. J’ai envie d’être plus près des soubresauts du monde où s’écrit l’Histoire. Et sans prétention voir comment je peux à ma mesure diminuer la souffrance de ceux qui en sont les victimes. » Malgré les premières réticences qu’elle rencontre, elle réussit très vite à convaincre soignants et blessés des bienfaits de son savoir car les résultats sont là : l’acupuncture apaise les douleurs post opératoires, celles des amputés, des grands brûlés et des enfants.Élise transforme alors son combat solitaire en une mission humanitaire pérenne. Elle forme des équipes sur place et lève des fonds en France pour créer des dispensaires mobiles. Elle constate que la grande majorité des victimes de guerre réfugiées en Irak vivent hors des camps et n’ont pas accès aux soins. Des milliers de familles sont réduites à l’état de mendicité, les femmes et les filles sont vendues comme esclaves sexuelles, les enfants ont vécu dans la terreur de l’enlèvement. Grâce à des médecins, infirmiers, pharmaciens, chauffeurs qu’elle recrute parmi les réfugiés, son camion-dispensaire et son « bus des femmes » partent à la rencontre de ces populations en souffrance.Témoin de l’horreur, de l’injustice, du quotidien des réfugiés sur les zones de conflit, Élise Boghossian raconte surtout une aventure humaine, avec autant de force que d’espoir pour décrire l’innommable. Et la conviction intime que la vie l’emporte toujours.
    Show book