Add this book to bookshelf
Grey 902feb64d8b6d481ab8ddda06fbebbba4c95dfa9b7936a7beeb197266cd8b846
Write a new comment Default profile 50px
Grey 902feb64d8b6d481ab8ddda06fbebbba4c95dfa9b7936a7beeb197266cd8b846
Spinner ae25b23ec1304e55286f349b58b08b50e88aad5748913a7eb729246ffefa31c9
Jane Eyre - cover

Jane Eyre

Charlotte Brontë

Translator Lesbazeilles Souvestre

Publisher: Project Gutenberg

  • 6
  • 133
  • 0

Summary

Sorry, we have no synopsis for this book right now. Sign in to read it on 24symbols.com

Who read this book also read:

  • Clotilde Martory - cover

    Clotilde Martory

    Hector Malot

    • 0
    • 0
    • 0
    Sorry, we have no synopsis for this book right now. Sign in to read it on 24symbols.com
    Show book
  • Le joueur d'échecs - cover

    Le joueur d'échecs

    Stefan Zweig

    • 0
    • 0
    • 0
    Le Joueur d’échecs (en allemand Schachnovelle) est une nouvelle de Stefan Zweig publiée à titre posthume en 1943. L'auteur l'écrivit durant les derniers mois de sa vie, de septembre 1941 à son suicide, le 22 février 1942. La traduction française parut en Suisse en 1944 et fut révisée en 1981 sans nom d'auteur. Sur un paquebot s’opposent deux champions d’échecs que tout sépare : le champion du monde en titre, d’une origine modeste mais tacticien redoutable, et un aristocrate qui n’a pu pratiquer que mentalement, isolé dans une geôle privée pendant l'occupation de l'Autriche par les nazis.
    Show book
  • Le dernier des Mohicans - cover

    Le dernier des Mohicans

    James Fenimore Cooper

    • 0
    • 0
    • 0
    Le Dernier des Mohicans, parfois aussi traduit par Le Dernier des Mohicans est un roman historique de l'auteur américain James Fenimore Cooper, publié en Février 1826.
    Show book
  • L'hôtel hanté - cover

    L'hôtel hanté

    Wilkie Collins

    • 2
    • 16
    • 0
    Sorry, we have no synopsis for this book right now. Sign in to read it on 24symbols.com
    Show book
  • Le Roi S'Amuse (Annoté) - cover

    Le Roi S'Amuse (Annoté)

    Victor Hugo

    • 0
    • 0
    • 0
    Qui mieux que Victor Hugo pouvait présenter une de ses plus belles pièces:
    
    «La pièce est immorale? croyez-vous? Est-ce par le fond? Voici le fond. Triboulet est difforme, Triboulet est malade, Triboulet est bouffon de cour - triple misère qui le rend méchant. Triboulet hait le roi parce qu'il est le roi, les seigneurs parce qu'ils sont les seigneurs, les hommes parce qu'ils n'ont pas tous une bosse sur le dos. Son seul passe-temps est d'entre-heurter sans relâche les seigneurs contre le roi, brisant le plus faible au plus fort. Il déprave le roi, il le corrompt, il l'abrutit - il le pousse à la tyrannie, à l'ignorance, au vice - il le lâche à travers toutes les familles des gentilshommes, lui montrant sans cesse du doigt la femme à séduire, la soeur à enlever, la fille à déshonorer. Le roi dans les mains de Triboulet n'est qu'un pantin tout-puissant qui brise toutes les existences au milieu desquelles le bouffon le fait jouer. Un jour, au milieu d'une fête, au moment même où Triboulet pousse le roi à enlever la femme de monsieur de Cossé, monsieur de Saint-Vallier pénètre jusqu'au roi et lui reproche hautement le déshonneur de Diane de Poitiers. Ce père auquel le roi a pris sa fille, Triboulet le raille et l'insulte. Le père lève le bras et maudit Triboulet. De ceci découle toute la pièce. Le sujet véritable du drame, c'est la malédiction de monsieur de Saint-Vallier. Écoutez. Vous êtes au second acte. Cette malédiction, sur qui est-elle tombée? Sur Triboulet fou du roi? Non. Sur Triboulet qui est homme, qui est père, qui a un coeur, qui a une fille. Triboulet a une fille, tout est là. Triboulet n'a que sa fille au monde - il la cache à tous les yeux, dans un quartier désert, dans une maison solitaire. Plus il fait circuler dans la ville la contagion de la débauche et du vice, plus il tient sa fille isolée et murée. Il élève son enfant dans l'innocence, dans la foi et dans la pudeur. Sa plus grande crainte est qu'elle ne tombe dans le mal, car il sait, lui méchant, tout ce qu'on y souffre. Eh bien ! la malédiction du vieillard atteindra Triboulet dans la seule chose qu'il aime au monde, dans sa fille. Ce même roi que Triboulet pousse au rapt, ravira sa fille, à Triboulet...»
    
    La présentation ci-dessus est extraite d'un texte que Victor hugo écrivit en défense de sa pièce qui fut interdite dès le soir de la première représentation, la monarchie de Juillet ne tolérant pas plus qu'une autre, et malgré la révolution de 1830, qu'on représente un roi dominé par la luxure. Quelques années plus tard, Verdi composera Rigoletto, sur un livret fidèlement adapté de cette pièce, et son opéra connaîtra le même sort.
    Show book
  • Sous le burnous - cover

    Sous le burnous

    Hector France

    • 0
    • 1
    • 0
    Sorry, we have no synopsis for this book right now. Sign in to read it on 24symbols.com
    Show book