Reading without limits, the perfect plan for #stayhome
Add this book to bookshelf
Grey
Write a new comment Default profile 50px
Grey
Read online the first chapters of this book!
All characters reduced
J'ai un rêve - cover

J'ai un rêve

Bebe Vio

Publisher: European Investment Bank

  • 0
  • 0
  • 0

Summary

Le parcours de tout athlète est semé de revers. Mais se voir dépossédé de ses membres – ceux-là mêmes qui vous servent lorsque vous faites du sport –, en raison d'une maladie contractée très jeune, est une épreuve que nombre d'entre nous ne surmonteraient jamais.
Bebe Vio n'a jamais abandonné son rêve de devenir escrimeuse, alors même que ses bras et jambes avaient été amputés lorsqu'elle avait onze ans, à la suite d'une grave méningite.
Loin de renoncer à son désir de participer aux Jeux olympiques, elle a commencé à s'entraîner, dans son fauteuil roulant, pour les Jeux paralympiques. C'est sa détermination sans faille, sa volonté de gagner malgré les difficultés d'ordre physique, qui ont fait d'elle une championne de l'escrime. Bebe a aussi fondé sa propre association, art4sport, qui vise à encourager d'autres personnes à se concentrer sur la beauté de la vie, grâce au sport.
Il s'agit ici du septième article de la série des " Grandes idées " créée par la Banque européenne d'investissement.

Other books that might interest you

  • Journal de ma nouvelle oreille - Monologue fleuri - cover

    Journal de ma nouvelle oreille -...

    Isabelle Fruchart, Zabou Breitman

    • 0
    • 0
    • 0
    Le récit sensible d'une redécouverte sonore du monde...Que comprend-on quand on n'entend pas ? Comment vit-on et vous écoute-t-on ? Et que ressent-on quand toutes sortes de bruits, de l'eau sur la vaisselle à la sonnerie de porte, reviennent dans le quotidien ?Isabelle Fruchart, comédienne, a consigné avec finesse et humour l'histoire de ses oreilles, de la perte quasi-totale de l'ouïe à 14 ans à l'appareillage, à 37 ans. On se laisse emporter et toucher par cette odyssée autobiographique qui mène à la redécouverte des sons – à commencer par sa propre voix – comme à la redécouverte de soi.Le texte, adapté et mis en scène par Zabou Breitman, a été créé au Théâtre du Chêne Noir à Avignon en 2013. Il a reçu le prix Agir pour l'Audition en 2014 et a été joué en juin et juillet 2015 par Isabelle Fruchart au Théâtre du Rond-Point à Paris. Un parcours initiatique pétri d'humour et d'émotion.EXTRAITÀ l'âge de 14 ans, j'ai cessé de comprendre les paroles des chansons et je me suis mise à copier sur ma voisine pendant les cours, non que je sois devenue subitement nulle en orthographe mais je ne comprenais plus ce que dictait la prof. Ma sœur  partageait ma chambre et quand le soir à table elle racontait à nos parents ce que je comprenais quand nous parlions dans le noir, c'était si drôle qu'ils étaient persuadés que je faisais le clown pour me faire remarqué.CE QU'EN PENSE LA CRITIQUELe monologue d'Isabelle Fruchart bruisse de vie et de tendresse. De réalisme aussi - grâce à un subtil jeu sonore, elle nous fait revivre son expérience. - Philippe Chevilley, Les ÉchosLa singularité de ce parcours se double d'une grande qualite d'écriture, sensible et pleine de malice. À travers plusieurs anecdotes cocasses (irrésistible directeur de casting qui croit que la comédienne le drague alors qu'elle tente juste de lire sur ses lèvres), Isabelle Fruchart, seule en scène, raconte sa renaissance, ses progrès comme ses déceptions, avec légèreté et fantaisie. - Charlotte Lipinska, TêtuUn texte sincère, précis, scientifique, truffé de notations cocasses de faits et de sentiments. - Armelle Héliot, Le Quotidien du MédecinÀ PROPOS DES AUTEURESNée à Paris, Isabelle Fruchart s'est formée à la musique (en famille), ainsi qu'à la danse et au théâtre. Après un DEA de lettres modernes consacré à Paul Claudel, elle a choisi la scène. Elle a joué, depuis 1996, au sein de la compagnie Opaline, en solo –notamment à travers son personnage Divine Devine qui pratique la magie mentale – et sous la direction, entre autres, d'Antoine Campo, Sophie Akrich, Hélène Cinque, Serge Noyelle.  En parallèle, elle a écrit et co-écrit des spectacles. Journal de ma nouvelle oreille est sa deuxième pièce.Zabou Breitman tourne au cinéma sous la direction, entre autres, de Gérard Mordillat, Diane Kurys, Pierre Schoeller, Rémi Besançon, Michel Deville et Coline Serreau. En 2001, elle réalise son premier long métrage Se souvenir des belles choses, pour lequel elle remporte trois Césars en 2003. En 2006, elle réalise son second long métrage L’Homme de sa vie puis, en 2009, Je l’aimais, adapté du roman d’Anna Gavalda. En 2010, elle adapte le roman de Delphine de Vigan, No et moi.
    Show book
  • 150 Proverbes français - cover

    150 Proverbes français

    Frédéric Garnier

    • 0
    • 0
    • 0
    Les proverbes sont une véritable sagesse populaire. Ils sont le fruit de centaines d'années d'histoires, de légendes, de spiritualité d'un peuple. Transmis oralement pendant des siècles, leur vérité et leur simplicité nous parlent immédiatement. Ces proverbes visent à donner accès à un peuple, une culture populaire, dans un format accessible à tous. Un proverbe est plus qu'une phrase anodine, ce peut être un trait d'esprit, un résumé d'une pensée complexe, une maxime, une ouverture sur une réflexion plus profonde.
    Show book
  • 100 proverbes africains - cover

    100 proverbes africains

    Frédéric Garnier

    • 0
    • 0
    • 0
    Les proverbes sont une véritable sagesse populaire. Ils sont le fruit de centaines d'années d'histoires, de légendes, de spiritualité d'un peuple. Transmis oralement pendant des siècles, leur vérité et leur simplicité nous parlent immédiatement. Ces proverbes visent à donner accès à un peuple, une culture populaire, dans un format accessible à tous. Un proverbe est plus qu'une phrase anodine, ce peut être un trait d'esprit, un résumé d'une pensée complexe, une maxime, une ouverture sur une réflexion plus profonde.
    Show book
  • Le grand n'importe quoi - cover

    Le grand n'importe quoi

    Jean-Pierre Marielle

    • 0
    • 0
    • 0
    Jean-Pierre Marielle s’est jusqu’à présent peu livré, alors qu’il est en haut de l’affiche depuis une cinquantaine d’années, au théâtre, au cinéma, à la télévision. Un tel comédien, aux rôles paradoxaux, ne pouvait proposer une autobiographie classique. Ici, nulle nostalgie ni ragots mais une balade « à sauts et à gambades » dans l’intimité d’un acteur exceptionnel. On y croise les copains de toujours, Belmondo, Salvador et les autres, les auteurs vénérés, Ionesco ou Camus, les musiciens adorés.Au fil d’une plume fine et vive, dans un joyeux bazar haut en couleurs, bons mots loufoques, traits d’esprit profonds et anecdotes savoureuses composent l’autoportrait sensible d’un des Grands ducs du cinéma français.Jean-Pierre Marielle prête sa propre voix à cette autobiographie, redoublant ainsi, pour l’auditeur, les plaisirs d’une connivence jubilatoire.
    Show book
  • Le Meilleur des mondes d'Aldous Huxley (Analyse approfondie) - Approfondissez votre lecture des romans classiques et modernes avec Profil-Litterairefr - cover

    Le Meilleur des mondes d'Aldous...

    Sophie Voortman, ...

    • 0
    • 0
    • 0
    Retrouvez dans cette analyse approfondie du Meilleur des mondes d'Aldous Huxley tout ce que vous devez savoir sur cette oeuvre classique !En l'an 632 de Notre Ford (N.F.) est née une société utopique, basée sur la technologie, l'eugénisme et le bonheur comme souverain bien. Divisés en différentes castes, chacun ayant une place bien précise, les membres de cette société sont conçus en usine, puis conditionnés et contrôlés par la plus haute élite, les Alphas. Lorsque Bernard Marx, un Alpha un peu particulier, ramène dans son monde John, un Sauvage ayant grandi loin de cette société, c'est le choc des civilisations : conscient de sa liberté individuelle, John se heurte à un monde totalitaire et conditionné, dans lequel chacun doit se mettre au service de la collectivité.   Que contient cette analyse d'oeuvre ?Après avoir détaillé la biographie d'Aldous Huxley, Sophie Voortman nous transporte directement au sein de l'histoire du Meilleur des mondes, qu'elle résume fidèlement. Elle se penche ensuite sur le contexte qui a vu naître ce roman, l'entre-deux-guerres qui voit l'essor du totalitarisme, le développement de l'eugénisme et des sciences de la vie, ainsi que le consumérisme de la société. Les personnages du roman, Bernard Marx, Helmholtz Watson ou John le Sauvage, sont alors soumis à une analyse rigoureuse. Vient ensuite l'étude des thématiques principales de l'œuvre : une société utopique, la santé physique et morale et le bonheur comme souverain bien. L'analyse du style d'Aldous Huxley fait l'objet du chapitre suivant, tandis que l'étude de la réception de cette œuvre clôt l'analyse littéraire.
    Show book
  • Paul Cézanne - La sensation juste - cover

    Paul Cézanne - La sensation juste

    Françoise Barbe Gall

    • 0
    • 0
    • 0
    Cézanne, ennemi de tout compromis, entend traduire avant tout la vérité de sa perception. Ce faisant, il définit une nouvelle relation de l’artiste au monde qui l’entoure, et réinvente l’espace de la peinture. Au lendemain de sa mort, survenue en 1906, il deviendra la référence incontournable des jeunes générations.D’une grande clarté dans son propos, enregistré sur le vif de la parole, Françoise Barbe-Gall nous propose une promenade dans l’œuvre de Paul Cézanne.
    Show book