You wouldn't limit the air you breathe. Why limit your readings?
Add this book to bookshelf
Grey
Write a new comment Default profile 50px
Grey
Read online the first chapters of this book!
All characters reduced
Les lettres de mon moulin - cover

Les lettres de mon moulin

Alphonse Daudet

Publisher: Livros

  • 0
  • 0
  • 0

Summary

« Ce sont les lapins qui ont été étonnés!... Depuis si longtemps qu'ils voyaient la porte du moulin fermée, les murs et la plate-forme envahis par les herbes, ils avaient fini par croire que la race des meuniers était éteinte, et, trouvant la place bonne, ils en avaient fait quelque chose comme un quartier général, un centre d'opérations stratégiques: le moulin de Jemmapes des lapins... La nuit de mon arrivée, il y en avait bien, sans mentir, une vingtaine assis en rond sur la plate-forme, en train de se chauffer les pattes à un rayon de lune... Le temps d'entr'ouvrir une lucarne, frrt! voilà le bivouac en déroute, et tous ces petits derrières blancs qui détalent, la queue en l'air, dans le fourré. J'espère bien qu'ils reviendront. »

Les jolis contes provençaux d'Alphonse Daudet en version originale. 

Other books that might interest you

  • Compilation de poèmes - 001 - cover

    Compilation de poèmes - 001

    Various

    • 0
    • 0
    • 0
    Cette compilation comprend une série de poèmes lus, en langue française, pour LibriVox.
    Show book
  • 100 Proverbes Arabes - cover

    100 Proverbes Arabes

    Frédéric Garnier

    • 0
    • 0
    • 0
    Les proverbes sont une véritable sagesse populaire. Ils sont le fruit de centaines d'années d'histoires, de légendes, de spiritualité d'un peuple. Transmis oralement pendant des siècles, leur vérité et leur simplicité nous parlent immédiatement. Ces proverbes visent à donner accès à un peuple, une culture populaire, dans un format accessible à tous. Un proverbe est plus qu'une phrase anodine, ce peut être un trait d'esprit, un résumé d'une pensée complexe, une maxime, une ouverture sur une réflexion plus profonde.
    Show book
  • Mise au monde - L'enfantement en littérature - cover

    Mise au monde - L'enfantement en...

    Isabelle Fruchart

    • 0
    • 0
    • 0
    En 23 sous-thèmes, l'auteur questionne le rapport à l'accouchement dans la littérature 
     
    Lorsque j’étais enceinte, certes influencée par mon histoire familiale, accouchement signifiait drame. Et quand je me suis demandée ce que les livres m’avaient appris sur le sujet, je me suis retrouvée face au trou noir. Un seul récit est remonté à ma mémoire, de Zola, mais il était flou. En le relisant, j’ai compris pourquoi je l’avais occulté : il était effroyable. 
     
    Comment l’enfantement est-il raconté dans les romans ? Quelle empreinte cela laisse-t-il ?  
     
    Avec Mise au monde, Isabelle Fruchart explore en 100 livres le récit de naissance et sa grammaire. 
     
    EXTRAIT 
     
    En 1655, Claude Quillet, médecin-accoucheur, rédige à l’attention des matrones un poème, La Callipédie, sur l’art de retourner l’enfant dans la matrice. Ainsi la Maria, « vieille matrone sèche aux gestes vifs » du cœur  cousu, dont Carole Martinez dit qu’elle « suivait la maturation des ventres comme on étudie l’avancement des fruits et parvenait en les touchant à retourner les enfants qui se présentaient mal ou à sentir ceux qui vivaient peu ». 
    Mais en 1884, dans La joie de vivre, Zola nous fait comprendre que les temps ont changé : il y a eu trop d’accidents. Et au lieu de former les sages-femmes, on leur a interdit la pratique, les obligeant à attendre l’arrivée du médecin. 
     
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE 
     
    Ce qu’Isabelle Fruchart propose, c’est une formidable recension de la façon dont la naissance est traitée en littérature. Un petit précis dont les pages donnent envie d’en ouvrir d’autres – celles d’à peu près tous les ouvrages cités. - Blog Sophie lit 
     
    À PROPOS DE L'AUTEUR 
     
    Née à Paris, Isabelle Fruchart s'est formée à la musique (en famille), ainsi qu'à la danse et au théâtre.  
    Après un DEA de lettres modernes consacré à Paul Claudel, elle a choisi la scène. Elle a joué, depuis 1996, au sein de la compagnie Opaline, en solo –notamment à travers son personnage Divine Devine qui pratique la magie mentale – et sous la direction, entre autres, d'Antoine Campo, Sophie Akrich, Hélène Cinque, Serge Noyelle.  
    En parallèle, elle a écrit et co-écrit des spectacles. Journal de ma nouvelle oreille est sa deuxième pièce.
    Show book
  • Commune - cover

    Commune

    Louis Michel

    • 0
    • 0
    • 0
    Louise Michel (1830-1905) était une anarchiste française très active dans la Commune de Paris de 1871. Son livre "La Commune" écrit en 1898 raconte ce qui s'y passa durant cette période.  
    (Résumé par Enko)  
    Louise Michel (1830-1905) was a french anarchist very active during the Paris Commune of 1871. Her book "La Commune" written in 1898 describes what happened in that event.  
    (Summary by Enko)
    Show book
  • Lettre ouverte aux animaux (et à ceux qui les aiment) - cover

    Lettre ouverte aux animaux (et à...

    Frédéric Lenoir

    • 0
    • 0
    • 0
    « Nous assistons probablement, et je le souhaite de tout cœur, au passage à un stade éthique supérieur où la pensée humaniste s’émancipe de son cadre anthropocentrique pour s’étendre à tous les êtres sensibles qui peuplent la Terre. Dès lors, faire preuve d’“humanité” ne signifie plus simplement respecter les autres êtres humains, mais tout être vivant, selon son degré de sensibilité et de conscience. La vie s’est exprimée sur Terre à travers une foisonnante diversité. Puisque l’être humain est aujourd’hui l’espèce la plus consciente et la plus puissante, puisse-t-il utiliser ses forces non plus pour exploiter et détruire ces formes de vie, mais pour les protéger et les servir. C’est pour moi notre plus belle vocation : protecteurs et serviteurs du monde. » Frédéric Lenoir
    Show book
  • Dernier automne Last Autumn - cover

    Dernier automne Last Autumn

    Pierre Monette

    • 0
    • 0
    • 0
    En septembre, Diane apprend qu’elle est atteinte d’un cancer incurable : elle a de deux à trois mois devant elle. Elle décide d’affronter la réalité et de préparer sa mort. Son courage, sa lucidité, son refus du drame étonneront ses proches et ses médecins. Et quand il s’agira de faire ses adieux à la mer — à Martha’s Vineyard —, rien ne pourra arrêter Diane. Touchant aux larmes, et pourtant magnifique, frémissant (...). Dernier automne est aussi une réflexion sur la mort et sur l’humilité à laquelle elle nous contraint. Marie-Claude Fortin, La Presse Avec ce texte sur la mort, Pierre Monette signe probablement les plus belles pages qu’il m’ait été donné de lire sur l’amour. Michel Vézina, Ici
    Show book