Join us on a literary world trip!
Add this book to bookshelf
Grey
Write a new comment Default profile 50px
Grey
Subscribe to read the full book or read the first pages for free!
All characters reduced
Maurice Denis - cover

Maurice Denis

Albert Kostenevitch

Publisher: Parkstone International

  • 0
  • 0
  • 0

Summary

Artiste peintre, décorateur et graveur français, Maurice Denis (1870-1943) fut le chef de file du mouvement Nabi qui ébranla le milieu artistique. Alliant avec finesse religion et modernité, il fut le pionnier et le théoricien de l’école néo-traditionniste qui aspirait à un art moderne empreint d’inspirations symboliste et mystique.  « Se rappeler qu’un tableau, avant d’être un cheval de bataille, une femme nue ou une quelconque anecdote, est essentiellement une surface plane recouverte de couleurs en un certain ordre assemblées », par cette définition de son mouvement, il révolutionna l’art moderne et déposa les premiers jalons de l’art abstrait.
Available since: 05/13/2015.
Print length: 375 pages.

Other books that might interest you

  • Herbier - cover

    Herbier

    Klaus Carl

    • 0
    • 0
    • 0
    Le terme « herbier » dans son acceptation première désigne un ouvrage traitant des plantes. C'est ce sens qu'il faudra retenir pour l'herbier que nous vous proposons. Nous avons choisi l'herbier de Basilius Besler, médecin, botaniste et éditeur allemand, du XVIe-XVIIe siècle. Besler dirigea la pharmacie Zum Marienbild à Nuremberg de 1589 à 1629, ville où il créa également un jardin botanique et un cabinet de curiosités. En 1597, l'évêque d'Eichstätt demanda à Besler de créer un jardin botanique sur un terrain à Willibaldsburg. Le jardin dessiné par Besler, d'une superficie d'un hectare et comportant huit terrasses, devint rapidement célèbre. Il publia le catalogue des plantes de son jardin dans Hortus Eystettensis (1613). Cet ouvrage décrit 1 084 espèces végétales et comporte 367 gravures sur cuivre.
    Show book
  • Raphaël - cover

    Raphaël

    Eugène Müntz

    • 0
    • 1
    • 0
    Raphaël (Raffaello Sanzio)
    (Urbino, 1483 – Rome, 1520)
    Raphaël est l'artiste moderne qui ressemble le plus à Phidias. Les Grecs eux-mêmes disaient que ce dernier n'avait rien inventé, mais qu'il avait porté toutes les formes d'art créées par ses prédécesseurs à un tel degré de perfection, qu'il atteignit l'harmonie pure et parfaite. Cette expression «harmonie pure et parfaite » exprime, en réalité, mieux que toute autre ce que Raphaël apporta à l'art italien. Au Pérugin, il emprunta les grâces plutôt fragiles et la douce limpidité de l'école ombrienne qui s'éteignit avec lui. Á Florence, il acquit force et assurance, et fonda un style basé sur la synthèse des enseignements de Léonard et de Michel-Ange, éclairée par la lumière de son propre et noble esprit.  Ses compositions sur le thème traditionnel de la Vierge et de l'Enfant semblaient extrêmement novatrices à ses contemporains, et seule leur gloire consacrée nous empêche aujourd'hui de percevoir leur originalité. Nul avant lui n'avait traité ce sujet sacré avec la poésie d'une idylle familière, avec un tel air d'éternelle jeunesse, cette douce limpidité, n'excluant ni l'amplitude ni la majesté de la conception. Il mérite, à nos yeux, plus de considération encore, pour la composition et la réalisation des fresques avec lesquelles, dès 1509, il orna les Stanze et les Loggie du Vatican. Le sublime, auquel Michel-Ange parvint par son ardeur et sa passion, Raphaël l'atteignit par un équilibre souverain entre intelligence et sensibilité. L'un de ses chefs-d'œuvre, L'Ecole d'Athènes, est un monde autonome créé par un génie ; jamais ne faiblira notre admiration pour les innombrables détails, les portraits de visages inégalés même par les plus grands peintres du genre, la souplesse du geste, l'aisance de la composition, la vie qui circule partout grâce à la lumière, tout cela magnifié par l'attrait tout-puissant de la pensée.
    Show book
  • Man Ray - cover

    Man Ray

    Patrick Bade

    • 1
    • 7
    • 0
    Man Ray naît en 1890 et meurt en 1976. De son vrai nom Emmanuel Radnitzky, il voit le jour à Philadelphie. Son nom reste attaché à sa photographie et son parcours parmi les artistes du mouvement Dada et les surréalistes. Il passa une grande partie de sa vie à Paris. Sa peinture laissa moins de traces dans les mémoires que cette photographie intitulée Le Violon d’Ingres, représentant Kiki de Montparnasse. Il réalisa également quelques films.
    Show book
  • Les Oiseaux d'Audubon - cover

    Les Oiseaux d'Audubon

    John James Audubon

    • 0
    • 1
    • 0
    L’ambitieux projet d’Audubon de peindre tous les oiseaux d’Amérique du Nord résulta en un travail si important qu’il fut une des grandes étapes de l’ornithologie. Il n’identifia pas seulement des nouvelles espèces, mais il dépeignit aussi les oiseaux dans leur habitat naturel, ainsi que dans des poses dynamiques. Son impressionnante collection va du flamant rose à l’aigle à tête blanche, en passant par la conure de Caroline. Audubon décrit chaque espèce avec un texte concis, précisant les particularités de chaque oiseau.
    Show book
  • Love - cover

    Love

    Jp. A. Calosse

    • 0
    • 0
    • 0
    Thème intemporel et on ne peut plus incontournable, l'amour ne cesse aujourd'hui encore de fasciner les artistes. Qu'il soit peintre, sculpteur ou architecte, l'artiste l'aborde, l'évoque, l'illustre, y puise son inspiration, comme tout un chacun s'y réfère chaque jour de sa vie. Jamais épuisé, toujours renouvelé, il porte les artistes vers les chefs-d'œuvre de leur vie. De L’Amour sacré et l’Amour profane de Titien au Baiser de Brancusi, l'amour se transforme au fil des mouvements et des époques, mais reste, quelles que soient les couleurs qui l'éclairent, un langage universel défiant à la fois le temps et l'espace. C'est toute la force et la variété de ses formes que l'auteur nous invite ici à découvrir.
    Show book
  • Frida Kahlo & Diego Rivera - cover

    Frida Kahlo & Diego Rivera

    Gerry Souter

    • 0
    • 0
    • 0
    Leur rencontre eut lieu en 1928, Frida Kalho avait vingt-et-un ans et Diego Rivera le double. Lui était déjà une référence internationale, elle n’aspirait qu’à l’être. De leur union tumultueuse naquit certes une création artistique intense, en particulier pour Frida, mais aussi de la souffrance. Toujours dans l’ombre de son époux, supportant ses infidélités, la jalousie, Frida exorcise sa douleur sur la toile et gagne peu à peu l’intérêt du public. Sur les deux continents, les Amériques et l’Europe, ces artistes engagés proclameront leur liberté et laisseront derrière eux des traces de leur immense talent. Dans ce coffret, Gerry Souter réunit les biographies de l’un et de l’autre, et souligne avec passion le lien ténu qui existait entre les deux plus grands artistes mexicains du XXe siècle.
    Show book