Enjoy 2020 without limits!
Add this book to bookshelf
Grey
Write a new comment Default profile 50px
Grey
Read online the first chapters of this book!
All characters reduced
Le taoïsme - La voie du tao une doctrine ouverte et plurielle - cover

Le taoïsme - La voie du tao une doctrine ouverte et plurielle

Aurélie Raymond, 50Minutes.fr

Publisher: 50Minutes.fr

  • 0
  • 0
  • 0

Summary

Découvrez enfin tout ce qu'il faut savoir sur le taoïsme en moins d'une heure ! Philosophie et religion aux multiples visages, le taoïsme, avec le confucianisme et le bouddhisme, fait partie des trois religions de la Chine reconnues pendant plus de 1 500 ans par l'État impérial. Au VIe siècle avant notre ère, son fondateur, le célèbre Lao-tseu ou Laozi, en érige les principaux enseignements dans le Livre de la Voie et de la Vertu. Dans la conception taoïste, l'individu doit trouver l'harmonie avec la nature. Les nombreuses pratiques, tant psychiques que corporelles, visent toutes à parvenir à l'unité pour se fondre dans le tao, c'est-à-dire le principe d'ordre qui permet l'unité de l'Univers. Ce livre vous permettra d'en savoir plus sur :•	L'histoire du taoïsme et de ses fondateurs•	Les principaux enseignements du taoïsme• Les différentes pratiques taoïstes• Le taoïsme aujourd'huiLe mot de l'éditeur : « Dans ce numéro de la collection 50MINUTES|Grandes Religions, Aurélie Raymond se penche sur le taoïsme. Outre l'histoire de cette religion et de ses fondateurs, l'auteure synthétise les principaux enseignements du taoïsme ainsi que ses différentes pratiques, nous aidant à mieux comprendre cette religion mêlant rituels et croyances populaires. » À PROPOS DE LA SÉRIE 50MINUTES | Grandes ReligionsLa série « Grandes Religions » de la collection « 50MINUTES » aborde l'histoire des religions du monde entier. Chaque livre a été pensé pour les lecteurs curieux qui veulent tout savoir sur un sujet précis, tout en allant à l'essentiel, et ce en moins d'une heure. Nos auteurs combinent les faits, les analyses et les nouvelles perspectives pour rendre accessibles des siècles d'histoire.

Other books that might interest you

  • Histoire de France: Henri IV - Histoire de France - cover

    Histoire de France: Henri IV -...

    Jacques Bainville

    • 0
    • 0
    • 0
    Que discerner dans ce tissu de drames sans suite, cette mêlée, ce chaos ? Jacques Bainville voulait savoir « pourquoi les peuples faisaient des guerres et des révolutions, pourquoi les hommes se battaient, se tuaient, se réconciliaient ». Paru en 1924, Histoire de France tente de répondre à cette question.  Immense succès en librairie, ce grand ouvrage embrasse d’un seul regard le destin de la nation française de la Gaule romaine au premier après-guerre. Cet épisode est consacré à Henri IV, qui restaure la monarchie et relève l'Etat.
    Show book
  • Les Justes d'Albert Camus (Analyse approfondie) - Approfondissez votre lecture des textes classiques et modernes avec Profil-Litterairefr - cover

    Les Justes d'Albert Camus...

    Bartleby Bazlen, ...

    • 0
    • 0
    • 0
    Retrouvez dans cette analyse approfondie des Justes d'Albert Camus tout ce que vous devez savoir sur ce classique du théâtre contemporain !Mise en scène pour la première fois en décembre 1949, Les Justes, pièce essentielle dans l'œuvre d'Albert Camus, repose sur des événements et des personnages historiques. Elle relate un fragment de la Révolution russe de 1905, l'assassinat du grand-duc Serge, oncle du tsar Nicolas II et gouverneur de la ville de Moscou, par le socialiste révolutionnaire Ivan Kaliayev. Avec La Peste, L’État de siège et L’Homme révolté, ce texte forme le deuxième cycle des œuvres de Camus, celui de la révolte.Que contient cette analyse d'œuvre ?Après avoir détaillé la biographie d'Albert Camus, Laurent Bernard nous transporte directement au sein de l'intrigue des Justes, qu'il résume fidèlement. Il se penche ensuite sur le contexte qui a vu naître cette pièce, celui de la France de l'après-guerre et des débuts de la guerre froide. Les personnages de la tragédie, Ivan Kaliayev, Stepan Fedorov, Dora Doulebov et les autres sont alors soumis à une analyse rigoureuse. Vient ensuite l'étude des thématiques principales de l'œuvre : le débat entre politique et éthique, l'absurde et la révolte, ou l'incompatibilité entre révolution et amour sont autant de thématiques qui s'entrecroisent et se répondent continuellement dans la pièce. L'analyse du style de Camus fait l'objet du chapitre suivant, tandis que l'étude de la réception des Justes clôt l'analyse littéraire.
    Show book
  • Les secrets d'une famille épanouie - De l'estime de soi des parents au bonheur des enfants - cover

    Les secrets d'une famille...

    Domitille Desrousseaux

    • 0
    • 0
    • 0
    Découvrez une autre approche pédagogique : Domitille Desrousseaux vous invite à adopter l'éducation bienveillante associée au développement de l'estime de soi. En tant que parents, rien ne compte plus que le bonheur de nos enfants et, bien souvent, nous le faisons passer avant le nôtre. Pourtant, pour permettre à nos enfants de s’aimer et d’avoir confiance en eux, il est primordial pour nous de nous sentir bien, confiants dans notre rôle. Rien de plus logique… mais comment y parvenir ?Cet ouvrage offre des conseils pratiques pour accompagner nos enfants au mieux, ainsi que des témoignages qui nous permettront de devenir la personne et le parent que nous souhaitons être dans le but de favoriser l’harmonie familiale. Car le bonheur en famille passe par l’écoute et le respect de chacun… en commençant par soi ! C’est en apprenant à mieux s’aimer que nous parviendrons à aimer l’autre vraiment.Desrousseux propose de nombreuses solutions et pistes pour atteindre l'harmonie familiale en passant par l'acceptation de soi, détour nécessaire mais pourtant peu mis en avant dans de nombreuses pédagogies. Un ouvrage remarquable qui permet de mieux comprendre les relations familiales et de vivre des relations saines avec notre entourage.  EXTRAITPourquoi m’accepter et m’aimer ? Est-ce par pur narcissisme ? Ou par conviction que c’est ce qui me permettra de m’accueillir tel(le) que je suis, et ainsi de faire confiance à mon intériorité ? Car si je suis en lien paisible avec l’intime de moi-même, je pourrai me sentir « aligné(e) » dans mes actes, et mes choix. Et j’assurerai à mon enfant qu’il n’a pas à devenir ce que j’attends de lui, mais bien ce qu’il est lui-même, en l’allégeant du poids de mes propres blessures et projections.De plus, comment aimer notre enfant, notre semblable, croire en lui et lui faire confiance si nous doutons de nous-mêmes ? Déjà dans la Bible, le bon sens nous intimait : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même ». Mais comment nous aimer nous-mêmes si nous doutons de notre dignité à être aimés ? Si nous peinons à reconnaître notre unicité, à accepter nos défauts et nos qualités, à reconnaître nos erreurs avec humilité et à célébrer nos succès ? Ou si nous nous comparons aux autres, nous jugeons avec sévérité, refusons des aspects de notre personne qui ne « correspondent » pas à ce que nous souhaiterions ? Ou encore si nous refoulons nos émotions, les jugeant indignes ou même interdites ?Enfin, pour nous sentir solides face aux « hauts et bas » de nos enfants, pour les accueillir tels qu’ils sont, pour être ce repère dont ils ont besoin pour se construire, pour favoriser l’harmonie familiale, quelle meilleure démarche que celle de nous aimer nous-mêmes et de nous traiter comme notre meilleur ami ?A PROPOS DE L'AUTEURConseillère conjugale, familiale et mère de 5 enfants, Domitille Desrousseaux anime des parcours de formation à l’éducation bienveillante et « coache » les parents dans leur rôle d’éducateur. Formée à l’approche développée par Jean Monbourquette, elle accompagne aussi les couples et les personnes seules qui cherchent à mieux se connaître, à développer leur estime de soi et à construire des relations authentiques.
    Show book
  • Le nazisme en guerre - cover

    Le nazisme en guerre

    Christian Ingrao

    • 0
    • 0
    • 0
    Le refus de la première guerreLe régime nazi naît d’une pratique militante articulée sur un projet politique dont le fondement est le refus de la première guerre mondiale. Celle-ci est perçue comme une guerre raciale dont l’issue a posé la question de la survie de l’Allemagne.L’idéologie nazieL’idéologie défensive et millénariste nazie permet de faire face à ce traumatisme avec un projet qui se donne pour but la re-fondation socio-biologique de la « nordicité » au sein d’un empire élargi à l’Est. L’imaginaire de croisade et de colonisation, la réforme des modes de vie et le fondamentalisme racial sont au cœur de cette utopie.Le régime en guerreEn guerre, le régime et les politiques raciales se radicalisent. L’utopie doit être mise en œuvre, et les Juifs doivent disparaître. L’agencement des politiques d’extermination, leur mise en œuvre et les mécanismes de prise de décisions font ressortir la très grande marge de manœuvre des acteurs sur le terrain, leur profond consentement au génocide. Rhétorique utopique et argumentaires défensifs se mêlèrent pour obtenir ce consentement du plus grand nombre.Pour comprendre une césure fondamentale du XXe siècleCet enregistrement inédit d’un jeune historien éclaire la période d’un jour nouveau en révélant des aspects peu connus, et notamment l’expérience du génocide par les bourreaux. Christian Ingrao met au jour le lien entre l’émotion sociale qu’a été le nazisme et l’expérience concrète du génocide pour tenter de comprendre comment s’est installé le consentement à la violence. Un point clé pour comprendre une césure fondamentale du XXe siècle et un très large aperçu des recherches actuelles sur le nazisme encore inconnues du grand public.
    Show book
  • La grande famine en Ukraine - cover

    La grande famine en Ukraine

    Nicolas Werth

    • 0
    • 0
    • 0
    Une famine provoquée par la collectivisation des campagnesEn 1931-1933, six millions de paysans meurent de faim en URSS au cours de la dernière grande famine européenne. Une famine qui ne doit rien aux conditions météorologiques, mais est la conséquence directe de la collectivisation forcée des campagnes mise en œuvre, à partir de 1930, par Staline.Une famine passée sous silence jusqu’à la chute de l’URSSLe silence sur cette hécatombe (le chiffre de six millions de morts en rappelle un autre, de la même ampleur) allait durer jusqu’à la perestroika gorbatchévienne. Depuis la chute de l’URSS, l’ouverture des archives soviétiques a permis de faire la lumière sur cette tragédie.Quelle est la responsabilité de Staline ?Quelle a été la responsabilité directe de Staline et des dirigeants soviétiques dans cette famine occultée ? Comment l’imposition du système kolkhozien, à la suite de la collectivisation forcée des campagnes, a-t-elle débouché sur la famine ? En quoi celle-ci a-t-elle été différente des autres famines qu’a connue la Russie au cours des siècles ? Peut-on dire que Staline a voulu punir, par l¹arme de la faim, les paysans qui résistaient à la collectivisation, vécue par eux comme l’imposition d’un second servage ? A-t-il intentionnellement ciblé l’Ukraine, la région de l’URSS la plus touchée par la famine, pour briser ce qu’il appelait le « nationalisme ukrainien » – dernier obstacle sur la voie de la dictature stalinienne ? Aujourd’hui, l’Ukraine post-soviétique non seulement commémore la « grande famine ukrainienne », mais en fait un élément central de sa construction identitaire face au grand voisin russe. Pour les dirigeants ukrainiens au pouvoir aujourd’hui, le Holodomor ( la grande famine) n’est rien de moins qu’un génocide perpétré par le régime stalinien contre toute la Nation ukrainienne. Qu’en pensent les historiens ?Cet enregistrement inédit est le premier document en français consacré au plus grand crime de masse du stalinisme.
    Show book
  • Vercingétorix - cover

    Vercingétorix

    Marc Vincent

    • 0
    • 0
    • 0
    Fils du chef de la puissante tribu des Arvernes, Vercingétorix apparaît aux yeux des historiens comme la figure la plus marquante de l'époque gallo-romaine. Son rôle dans l'histoire antique est essentiel puisqu'il est le premier à fédérer la plupart des peuples de Gaule dans la lutte contre l'ennemi romain. Sa jeunesse est pourtant partagée entre l'opposition à Rome et la compromission étant donné qu'il compte longtemps au nombre des proches de Jules César. En 53 avant Jésus-Christ, après avoir rompu l'alliance signée avec l'Imperator, Vercingétorix se retourne contre l'envahisseur : il déploie son talent militaire et politique afin de contrer l'expansion romaine. Excellent orateur, il rallie à sa cause bon nombre d'anciens partisans de Rome et revendique le pouvoir royal. Après les premiers succès militaires - parmi lesquels la fameuse victoire de Gergovie -, la bataille d'Alésia, en 52 av. J.-C ., sonne la défaite de Vercingétorix et avec elle la fin de la Guerre des Gaules. Pour que l'humiliation soit totale, le chef gaulois est ramené à Rome comme trophée de guerre : la victoire définitive de César est célébrée au moment de son exécution par strangulation. L'acte est symbolique : le destin de la Gaule est noué à celui de son chef. Instaurateur du mouvement d'unification qui conduira peu à peu à l'émergence d'une conscience nationale au sens fort, Vercingétorix reste le premier nom auquel l'histoire de la France gallo-romaine est indissociablement liée.
    Show book